Suivez-nous

Smartphones

Huawei a échangé par email pour évoquer ses vols de secrets industriels

Alors que Huawei est accusé d’avoir volé des secrets industriels à l’opérateur T-Mobile, des échanges d’email tendent à prouver la véracité de ces chefs d’accusation.

Il y a

le

Huawei 5G
© Presse-citron

Comme l’indique Engadget, Huawei a communiqué à propos de la manière dont il a espionné son concurrent directement par email, un outil qui lui fait du tort aujourd’hui.

Depuis quelques années, Huawei se penche sur la conception d’un système dédié aux tests téléphoniques, sans réel succès puisque le résultat n’est pas vraiment conséquent. Le constructeur chinois demande alors à l’américain T-Mobile s’il peut se servir de son propre robot, baptisé Tappy. Néanmoins, la firme américaine refuse. L’histoire aurait pu s’arrêter là si Huawei n’avait pas décidé de voler la technologie de l’opérateur.

Huawei visé par une plainte des États-Unis

En 2014, un procès avait déjà conclu que Huawei avait bel et bien volé le robot de T-Mobile. Néanmoins, le sujet revient sur le devant de la scène depuis quelques semaines, accompagné par la découverte d’emails qui inculpe le constructeur chinois. Les courriers en question ont été échangés entre 2012 et 2013. De façon générale, ils mettent la firme chinoise en danger, car ils évoquent directement le vol de certaines technologies du robot Tappy, par le biais de vidéo, mais aussi de vol pur et simple.

Voici quelques emails incriminant Huawei :

Date : Novembre 2012
De : R.Y. (employé de Huawei USA)
À : jy@huawei
Sujet : Re: FWD: Reminder

Les ingénieurs de Huawei USA ont accédé au laboratoire robotisé… Ils connaissent le fonctionnement du robot TMO et les informations système. Je leur ai demandé d’écrire l’information en détail et de l’envoyer à Huawei Chine.


Date : Janvier 2013
De : R.Y. (employé de Huawei USA)
À : jy@huawei, ingénieurs@huawei
Sujet : Re : Re : Bras de robinetterie

Une fois de plus, nous ne POUVONS poser aucune question à TMO [T-Mobile, NDLR] sur le robot. TMO est TRÈS en colère pour les questions que nous avons posées. Désolé, nous ne pouvons pas vous fournir plus d’informations.

Je pense qu’un ingénieur chinois de Huawei devrait venir à Seattle et observer Tappy directement. Vous apprendrez beaucoup de connaissances et d’expérience.


Date : Mai 2013
De : F.W. (ingénieur de Huawei Chine)
À : engineers@huawei, jy@huawei, ax@huawei
Objet : Re: Bras robot

A.X. a pu retirer le bras du robot du laboratoire sans être vu et j’ai pris des mesures exactes. Cependant, TMO a rapidement découvert que le bras avait disparu et A.X. a été forcé de rendre la pièce le lendemain. A.X. leur a dit que le robot avait été pris par erreur. Notre accès au laboratoire a été complètement révoqué et les employés de Huawei USA ne sont plus autorisés à entrer dans l’établissement sans surveillance.

J’ai joint les mesures détaillées du bras. Voir les photos pour plus de détails.


Rappelons que Huawei est actuellement la cible d’une plainte déposée par les États-Unis, qui comprend une vingtaine de chefs d’accusation, dont le vol de secrets industriels à T-Mobile. La firme chinoise est aussi accusée d’avoir violé les sanctions américaines mises en place contre l’Iran, ce qui a mené à l’arrestation de la directrice financière du groupe, Meng Wanzhou.

Source

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED

Les tests