MWC2018 : Huawei utilise l’IA d’un Mate 10 Pro pour piloter une Porsche Panamera

Laisser un smartphone piloter une Porsche Panamera ? C’est le défi fou que s’est donnée Huawei, à l’aide de l’IA de reconnaissance d’objets intégrée à son Mate Pro 10.

huawei-ia-conduite-autonome-porsche

Premier constructeur de smartphones au monde, ce n’est pourtant pas avec l’arrivée d’un nouveau modèle que le géant Huawei a fait le buzz au MWC. Mais plutôt en pilotant une Porsche Panamera de manière autonome à l’aide de l’IA du Mate 10 Pro.

Sur son stand, Huawei présente cette année le projet « RoadReader« , qui selon le constructeur, « repousse les limites de la technologie en matière de reconnaissance des objets. » Le projet a pour but d’utiliser de l’Intelligence Artificielle pour conduire une voiture. Bien que l’idée ne soit pas nouvelle (tous les systèmes de conduite autonomes en cours de développment étant basés sur de l’IA), Huawei se démarque par la puissance de son algorithme.

Une Porsche pilotée par un Smartphone Huawei

A l’aide de la puce IA intégrée au Huawei Mate 10 Pro, l’algorithme de conduite autonome qui prend le contrôle d’une Porsche Panamera ne se contente pas seulement de voir, mais de comprendre son environnement. Concrètement, là où l’IA du smartphone sert à reconnaître les objets comme les animaux, les aliments, ou d’autres objets pour aider les utilisateurs à prendre les plus belles photos possible, elle permet ici d’adapter le comportement que la voiture en fonction de ce qu’elle détecte, comme un enfant qui traverse, ou un ballon qui roule sur le bord du trottoir.

« La capacité de reconnaissance des objets de notre smartphone est déjà remarquable. Nous souhaitions voir si, en peu de temps, nous pouvions lui apprendre non seulement à conduire une voiture, mais aussi à utiliser ses capacités d’IA pour identifier certains objets et apprendre à les éviter », a déclaré Andrew Garrihy, Directeur du Marketing chez Huawei Western Europe. « Si notre technologie est suffisamment intelligente pour y parvenir en seulement 5 semaines, que peut-elle faire d’autre ? »

La démarche semble convaincante. Quant aux résultats, les journalistes présents sur place ont la possibilité de tester la voiture et ses capacités. Quoiqu’il en soit, Huawei est le premier à utiliser un smartphone doté d’IA pour conduire une voiture.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.