Suivez-nous

Smartphones

Huawei n’exclut pas l’idée d’utiliser des processeurs Qualcomm sur ses smartphones

Si Qualcomm obtient un permis pour contourner les sanctions américaines, Huawei est prêt à utiliser les processeurs de ce fournisseur sur ses smartphones. Le constructeur chinois fait actuellement face à une pénurie de processeurs pour les smartphones à cause de nouvelles sanctions annoncées cette année.

Il y a

  

le

 

Par

Huawei Mate Xs
© Presse-citron.net

Les sanctions contre Huawei annoncées par Washington en 2019 visaient à empêcher le constructeur de faire du commerce avec des entreprises américaines (sauf celles qui ont obtenu un permis). Et l’une des conséquences les plus importantes de ces sanctions est le fait qu’aujourd’hui, Huawei n’a plus accès à la licence de Google pour les fabricants de smartphones Android.

Ainsi, Huawei ne peut plus préinstaller les applications et les services de la firme de Mountain View, comme YouTube, Gmail, ou le Play Store, sur ses nouveaux appareils. Cependant, Huawei a encore été en mesure de commercialiser des smartphones utilisant la version open source d’Android, sans les apps de Google. De plus, comme ces apps ne sont pas utilisées en Chine, une bonne partie de ses ventes n’ont pas été affectées.

Mais la situation de Huawei va empirer ces prochains mois. En effet, cette année, les États-Unis ont annoncé de nouvelles sanctions contre le constructeur. Et cette fois-ci, l’action de Washington vise la chaîne d’approvisionnement de Huawei. Plus précisément, les nouvelles sanctions empêchent les entreprises non américaines, mais qui utilisent des technologies ou des équipements américains de fournir des composants à Huawei.

De ce fait, la marque chinoise sera bientôt à court de processeurs Kirin pour ses prochains smartphones. En effet, bien que celle-ci conçoive ses processeurs, la production avait été confiée à un fournisseur. Et ce fournisseur est concerné par la nouvelle vague de sanctions américaines.

Qualcomm ou Mediatek à la rescousse ?

Pour le moment, on ne sait pas comment Huawei va faire pour avoir des processeurs pour ses prochains smartphones. Mais il est possible que le constructeur chinois finisse par utiliser des processeurs fabriqués par Mediatek ou Qualcomm.

Comme nous vous l’expliquions dans un précédent article, Mediatek a déjà fait une demande pour avoir un permis américain qui lui permettrait de fournir des processeurs à Huawei. Et selon une rumeur, Qualcomm ferait également du lobbying à Washington afin d’obtenir ce permis.

Et visiblement, Huawei est déjà disposé à utiliser les processeurs Qualcomm sur ses smartphones si celui-ci obtient un permis. D’après un article publié cette semaine par Reuters, le président de Huawei, Guo Ping, a déclaré que son entreprise est prête à utiliser les puces de ce fournisseur si celui-ci obtient un permis pour contourner les restrictions.

« Nous espérons que le gouvernement américain pourra reconsidérer sa politique et si le gouvernement américain le permet, nous sommes toujours prêts à acheter des produits d’entreprises américaines », a-t-il également déclaré.

Pour le moment, nous ignorons si Qualcomm (ou Mediatek) a des chances d’obtenir ce permis qui permettrait d’être fournisseur de Huawei. Mais en tout cas, nous avons récemment appris qu’Intel a obtenu un permis qui lui permet de fournir certains produits à Huawei, sans préciser de quels produits il s’agit.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests