Suivez-nous

Auto-Moto

Il découvre comment accéder au mode « Boost » de Tesla, et commercialise sa trouvaille

Quand Tesla demande 2 000 dollars pour le déverrouiller, ce garagiste québécois ne vous en demandera que 1 100 $.

Il y a

  

le

 
Tesla Model 3
© Tesla

Tesla est définitivement une marque tournée vers la tech. Nous l’avons vu hier, alors qu’elle est devenue le constructeur avec la plus forte capitalisation en bourse, et nous le voyons aujourd’hui, avec un fait divers très révélateur. Au Québec, un garagiste est arrivé à pirater le logiciel d’une Tesla Model 3 afin d’activer le mode « Boost », que le constructeur de voitures électriques active ou non en fonction du choix de l’option par le client.

En développant des voitures connectées, Tesla a vite compris que ses véhicules pouvaient emporter avec eux une multitude de nouvelles options. Il suffit de brider plusieurs équipements de la voiture, et facturer au client un coût supplémentaire pour pouvoir y accéder. Par exemple, le bloc de batteries de 75 kWh de la Model 3 a été limité à 60 kWh pendant plusieurs années, auxquels des mises à jour permettaient de retrouver le plein potentiel des accumulateurs.

Tesla Model 3 : une mise à jour pour débrider la capacité de recharge

Il pirate le mode « Boost » de Tesla

Cette stratégie a été fructueuse pour Tesla, mais une histoire tout droit venue de la province de Québec au Canada est venue montrer que le logiciel de Tesla n’était pas insurmontable, et qu’il était possible d’être hacké. À Trois-Rivières, près de Montréal, Guillaume André et son garage de revente de véhicules électrique sont arrivés à déverrouiller le mode « Boost » de Tesla sans débourser d’argent.

Son expérience faisait partie d’un projet plus complet, dans lequel l’homme passionné souhaitait faire passer une Model 3 classique avec une transmission sur les roues arrière, vers une Tesla AWD, avec deux moteurs. Il fallait donc pour cela ajouter un nouveau moteur, et entrer dans le logiciel de Tesla pour reprogrammer l’ensemble correctement.

Dans une vidéo publiée sur sa propre chaîne YouTube, Guillaume expliquait l’ensemble de la manipulation, en revenant sur la découverte quelque peu hasardeuse de leur pouvoir de déverrouiller le mode « Boost », voire de faire passer une Model 3 en version « Performance » – une version facturée 5 000 dollars supplémentaires, bien que d’autres modifications stylistiques sont apportées dans le même temps.

Un marché parallèle au réseau Tesla ?

Cette histoire aurait pu s’en arrêter là. Mais avec leurs recherches et leurs solutions, Guillaume et son équipe ont bien compris qu’ils pourraient désormais activer le mode « Boost » sur davantage d’exemplaires. Ils ont donc choisi de venir concurrencer Tesla. Plutôt que de payer 2 000 dollars (1 800 €) pour la mise à jour, pourquoi ne pas débourser que 1 100 dollars en se rendant dans leur atelier ?

En offrant son service à moindre coût, Guillaume André a eu l’idée d’en créer une entreprise spécialisée. Ingenext de son nom s’est élargie à davantage de solutions pour améliorer sa Tesla sans passer par les options officielles du constructeur. Selon lui, ses modifications apportent même une plus grande efficacité que les mises à jour de Tesla. Le 0 à 100 km/h serait abattu en 3,8 secondes grâce aux modifications d’Ingenext, contre 3,9 secondes avec le mode « Boost » officiellement déverrouillé par Tesla.

Pour le moment, Guillaume et sa nouvelle entreprise Ingenext rencontre encore des soucis. En proposant ces modifications à ses clients, il est obligé de les avertir que leur Tesla ne recevra plus les mises à jour officielles par la suite. Un souci qui pose encore une grosse barrière, à une marque automobile rencontrant les mêmes problèmes que d’autres entreprises du numérique.

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Eric

    12 juin 2020 at 8 h 47 min

    A mon humble avis il ne va pas falloir attendre longtemps pour que Tesla réagisse, d’autant que ce genre de modification peut aussi faire sauter la garantie de la voiture, sans parler des problèmes légaux d’assurance puisque cela rajoute environ 50 chevaux. Il y a aussi la question des équipements « sport » de la vraie version Performance, jantes 20 pouces, pneus taille basse larges, amortisseurs et freins renforcés, châssis surbaissé etc… Et pour la petite histoire la version Performance abat le 0-100 en 3,2 secondes 🙂

  2. O.S.

    17 juin 2020 at 11 h 28 min

    Sachant que les Tesla sont des voitures connectées, voire très connectées. Si l’option est activé via un hack/bidouille/.. hors du réseau, cela ne sera pas listé sur les serveurs Tesla qui vont désactiver à distance l’option obtenu illégalement.

    Bienvenue dans le monde d’une voiture que vous achetez et que vous ne maitrisez pas….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests