Connect with us

Réseaux sociaux

Il retrouve son agresseur grâce aux suggestions d’amis de Facebook

En août 2015, Omar Famuyide a volé le véhicule d’un homme en le menaçant avec une arme. C’est cette personne qui l’a reconnu sur Facebook.

Il y a

le

Les fonctionnalités de Facebook sont souvent pointées du doigt par les défenseurs de la vie privée en ligne. Néanmoins, celles-ci ont parfois aussi du bon. Par exemple, comme le rapporte la BBC dans un article publié la semaine dernière, la fonctionnalité du réseau social qui suggère des amis à ajouter a permis l’arrestation d’un criminel au Royaume-Uni.

Agé de 21 ans, Omar Famuyide a écopé d’une peine de prison de 17 ans, notamment pour cambriolage et possession d’arme. Et s’il a pu être interpellé par la police, c’est grâce à l’une de ses victimes, qui l’a trouvé par hasard sur la section « Connaissez-vous… » de Facebook, qui utilise un algorithme pour suggérer des personnes que l’utilisateur connait peut-être et qu’il voudra peut-être ajouter.

On ignore par quelle logique Facebook a estimé que cette victime pourrait « connaitre » son agresseur, mais en tout cas, selon le détective chargé de l’affaire, « Facebook a été une partie importante de l’enquête », « la dernière pièce du puzzle ».

En aout 2015, Omar Famuyide a volé le véhicule d’un homme en le menaçant avec une arme. C’est cette personne qui l’a reconnu sur Facebook. Mais il ne s’agissait pas du seul crime pour lequel il est allé e prison.

> Lire aussi :  Facebook sait qui est derrière le piratage massif, mais le FBI lui interdit d'en parler

(Source)

6 Commentaires

6 Commentaires

  1. Le_Renard_Polaire

    30 mai 2016 at 16 h 39 min

    En août… 2016 ?

    C’est Minority Report ?

    • Doc

      30 mai 2016 at 17 h 13 min

      Nan, c’est ma DELOREAN qu’il a volé

      • Setra

        30 mai 2016 at 17 h 50 min

        2015 🙂

  2. Lescure

    31 mai 2016 at 2 h 38 min

    Surement que le mec a braqué la voiture avec son téléphone perso, Facebook a fait la relation car ils étaient localisé au même endroit, et quelques temps plus tard, bim, Facebook lui propose de devenir son ami.

    Je me trompe peut être. 😀

  3. Steve

    31 mai 2016 at 9 h 52 min

    Ou le voleur (connaissant l’identité de la victime) est passé régulièrement voir sa page FB pour voir si le gars parlait du vol ou juste pour curiosité malsaine.

  4. Emmanuel Ghesquier

    31 mai 2016 at 15 h 50 min

    Ou l’agresseur était un ami, de l’ami qui a filé le tuyau… genre l’affaire Valbuena – Benzema !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests