Connect with us

Internet

Iphone 3G : applications web ou logiciels installés ?

Il y a

le

Depuis la mise à jour de l’iPhone en version 2, et la sortie de l’iPhone 3G, il est donc maintenant possible d’installer « légalement » des applications validées par Apple sur iPhone, grâce à l’ouverture de la boutique de logiciels AppStore.

Si j’ai émis quelques doutes sur l’utilité ou la réelle pertinence de la plupart d’entre elles (et je persiste), certaines sont en revanche particulièrement réussies, et apportent une vraie valeur ajoutée à votre terminal mobile.

AppStore

Il n’en reste pas moins que si l’accès à l’AppStore marque une évolution incontestable dans la vie de l’iPhone et de son écosystème, je me demande encore quel est l’intérêt d’installer une application quand on dispose déjà depuis plusieurs mois de sa version en ligne (webapp), souvent plus complète… et plus performante.

Pour ne citer que quelques exemples, c’est le cas notamment pour Facebook, mais aussi pour WordPress, ou encore Twitterific (il y en a sûrement d’autres), qui ne sont que des versions logicielles des applications web, en moins bien, et qui présentent en outre l’inconvénient de devoir être installées sur votre terminal, alors que leurs homologues version web sont accessibles d’un clic à partir de Safari Mobile.

> Lire aussi :  Android versus Apple : le trolling génial d'un youtubeur américain

Ainsi, pour bloguer depuis mon iPhone, je préfère de loin utiliser Wphone plutôt que l’application proposée dans l’AppStore, incomplète et buggée (caractères spéciaux non gérés), et la version mobile de Facebook est également bien plus complète que le logiciel équivalent [1]. Sans parler de Hahlo, client Twitter pour iPhone, qui propose davantage de fonctions (utiles) que Twitterific pour iPhone, très joli, mais lent et saccadé.

La question est donc : quel est l’intérêt de proposer des versions logicielles d’applications web, surtout quand on sait que précisément ces logiciels doivent de toute façon se connecter au web pour pouvoir fonctionner ? Aucun, sauf à proposer une killer-app qui offrirait réllement une valeur ajoutée en proposant une pléthore de fonctions difficilement réalisables sur le web.

D’autre part, le passage par l’AppStore présente quelques inconvénients, qui s’ils ne sont pas rédhibitoires, peuvent devenir assez rapidement lassants :

  • nécessité de saisir de nouveau son mot de passe pour chaque nouveau téléchargement d’application… gratuite
  • en revanche, téléchargement d’applications payantes non sécurisé : une fois que vous avez déjà payé un logiciel, il suffit de cliquer pour en acheter un autre, sans qu’aucune vérification ne soit faite
  • pour chaque téléchargement payant vous recevez ensuite une facture à 0 euros…
  • aucune possibilité de tester une application avant de l’acheter, l’AppStore n’aime visiblement pas les versions d’essai limitées à quelques jours
  • enfin, personne ne semble l’avoir mentionné, mais, hormis celles qui utilisent l’accéléromètre de l’iPhone, la plupart applications de l’AppStore ne fonctionnent pas en mode paysage. Facebook, notamment, est bien plus agréable à consulter via l’application web en mode paysage.
> Lire aussi :  Le contrôle parental de l'iPhone bloque l'accès à l'éducation sexuelle (mais pas au racisme)

Je le répète : l’ouverture de l’AppStore est une bonne chose et j’ai déjà installé de nombreux logiciels, mais je pense qu’Apple peut faire encore un peu mieux en corrigeant ces quelques défauts énervants. Je sais aussi que si j’ai déjà installé plusieurs applications, j’en ai également désinstallé beaucoup après quelques minutes d’utilisation.

[1] mise à jour : cette affirmation est moins vraie depuis la dernière mise à jour de l’application, avec notamment le chat et l’upload de photos)

23 Commentaires

23 Commentaires

  1. AbriCoCotier

    24 juillet 2008 at 10 h 27 min

    Oui, je crois que le modèle économique de l’App Store (et pareil avec le Blackberry) est celui du futur. Parce qu’il est modulable, et permet d’adapter la consommation de chacun à ses propres besoins.

    Et en même temps : installer les programmes que l’on veut sur son smartphone, c’est faire exactement comme ce que l’on a toujours fait avec un ordinateur. Bref : les smartphones sont les ordinateurs de poche de demain (mais ça on le savait déjà).

  2. Guillaume

    24 juillet 2008 at 10 h 27 min

    huum, l’app facebook (celle mise à jour j’entend) me semble plus complète que la webapp (upload de photos direct, chat) et surtout (mais c’est très subjectif) plus rapide.

  3. SquarO

    24 juillet 2008 at 10 h 31 min

    Je pense que les applications sont utiles quand on développe des jeux avec de la 3D ou que des fonctionnalités hardwares sont nécessaires (gps, photo, multi-touch, haut-parleur, etc…). Shazam en est une parfaite illustration ( car c’est vraiment une super app).

    Je suis tout à fait d’accord pour twitterrific et facebook qui est vraiment nettement plus lent qu’une webapp , en particulier quand on scroll. Ceci quand même pose une question : comment se fait-il qu’une webapp fasse mieux qu’une appli native pour tout ce qui est de rendu ayant pas mal de texte ?

    Va-t-on voir par la suite des applis natives avec une parti du rendu en html (via Webkit) ?

    Ou alors est-ce que le développement sous iPhone n’est pas encore bien maitrisé ?

    Personnellement je pense que les webapp ont de beaux jours devant eux.

  4. Charliend

    24 juillet 2008 at 10 h 41 min

    Je ne suis pas d’accord pour l’appli Facebook.
    Exemple:
    Le chat est intégré dans l’application, ce qui n’est pas le cas pour la version webapp…!

  5. AbriCoCotier

    24 juillet 2008 at 10 h 43 min

    WebApp/Application… Le problème réside à mon avis dans la rapidité d’exécution : n’oubliez pas qu’une web app reste un site web : chaque action nécessite le chargement de toute ou partie d’une page, ce qui reste lourd si on est sur un réseau EDGE (par exemple les endroits où la 3G n’est pas encore disponible).

  6. Eric

    24 juillet 2008 at 10 h 45 min

    @Guillaume et Charliend, exact, je n’avais pas fait la mise à jour de l’appli Facebook et pour cause, je l’avais désinstallée 🙂
    Je corrige l’article, merci !

  7. Bruno

    24 juillet 2008 at 10 h 56 min

    On dirait que le trajet à suivre est le même pour chaque support.

    Sur PC, on a connu une période « client lourd » qui s’est finalement terminée par du « client léger à donf » après quelques années (mises à part certaines applications qui ne se prêtent pas au client fin). L’OS est devenu moins important que le navigateur.

    Il y a fort à parier qu’on va connaître le même phénomène avec l’iPhone. Beaucoup d’applications seront disponibles et on va finalement se rendre compte que rien ne vaut un site optimisé pour l’iPhone. Il faut juste le temps que les versions optimisées pour l’iPhone se vulgarisent car même si Safari permet de surfer dans de bonnes conditions sur des sites non optimisés, on est quand même loin des conditions de surf avec une version optimisée pour l’iPhone (tant en terme de bande passante qu’en terme d’ergonomie).

  8. VaniPod

    24 juillet 2008 at 10 h 57 min

    @Eric La fore aussi de l’appli FaceBook c’est ça : http://www.techcrunch.com/2008/07/23/facebook-connect-coming-to-iphone-this-fall/

    Même si niveau fonctionnalité ce n’est qu’une première version, c’est tout de même plus robuste une application plutôt qu’un webapp. Vivement que l’on puisse poster des photos ou autre facilement sur FaceBook via l’appli…

  9. Piatti

    24 juillet 2008 at 11 h 10 min

    Je te rejoins complètement et étendrais cette analyse à certaines applis sous Adobe Air.
    La plupart des applis Air ne sont que des portages d’appli/services web existant avec, au mieux, une réorganisation des données et un habillage graphique.

    L’appli GoogleReader par exemple n’apporte rien de plus que la version en ligne, donc elle représente peu d’intérêt.
    Et puis franchement je préfère avoir mon Firefox ou Opéra ouvert avec un onglet sur Reader, un onglet sur analythics et un onglet sur gMail, qu’avoir toutes les applis Air équivalentes qui tournent en tâches de fond…

  10. Jay

    24 juillet 2008 at 11 h 43 min

    Super article, futur acquéreur d’un iphonev1, ça faisait longtemps que je me posais des question sur les différences app/webapp. Merci ^^

  11. sonia

    24 juillet 2008 at 11 h 50 min

    D’accord avec Eric car c déjà ce que je pense dans mon coin depuis la sortie de la V1 : beaucoup d’applications sont peu utiles par rapport à leur utilisation en ligne et à tout ce qu’on peut faire avec un iphone
    yen a pas mal qui font leur appli iphone plus pour y etre que parce que ça apporte qqchose, faire du buzz…
    mais à coté de ça qu’apple propose un appstore c bienvenu pour les choses qui seront utiles et peut etre indispensables demain 😉

  12. mateoone

    24 juillet 2008 at 11 h 54 min

    Je suis assez d’accord sur le fond, d’autant qu’il y avait pas mal d’applis sur installer qui étaient mieux finies.
    Pour l’instant j’en ai acheté une qui vaut vraiment le coup pour un utilisateur flickr… elle gère le cache contrairement a la version webapp, et permet absolument tout ce qu’on peut rêver de faire sur l’iphone…avec des photos :
    « Mobile Photos »

  13. Biagi

    24 juillet 2008 at 11 h 56 min

    « pour chaque téléchargement payant vous recevez ensuite une facture à 0 euros… »
    Moi j’ai un facture avec le détail des applications, si elle est payante j’ai bien le prix de l’application d’afficher.
    Tu voulait pas dire les applications « gratuite » ?

  14. Christophe Tauziet

    24 juillet 2008 at 18 h 32 min

    Je ne suis pas d’accord avec toi Eric, concernant l’installation des applications, et la demande de mot de passe.

    En fait, que ce soit pour un appli gratuite ou pour une payante, lorsque tu essaie de la télécharger, il te demande ton mot de passe. Mais si ensuite, tu en télécharges d’autres, dans les minutes qui suivent, il ne te le redemande pas. Ce n’est que si tu retentes d’en télécharger 1/2h, ou 1h plus tard, qu’il te le redemande, pour vérifier que c’est bien toi qui utilise ton iPhone.

  15. Pingback: BLOG E-COMMERCE de François Ziserman » Archive du blog » Pourquoi ni Nokia ni aucun opérateur mobile n’a pas l’équivalent de l’App Store ?

  16. Pingback: iPhone: Applications tierces ou application web ? -

  17. Hugo

    28 juillet 2008 at 21 h 29 min

    Je viens d’avoir mon IPhone 3G et j’ai installé quelques applications gratuites qui sont véritablement nazes et useless. Donc j’aimerai bien savoir comment on fait pour les supprimer de l’IPhone parce que je n’ai pas trouvé :s

  18. SquarO

    28 juillet 2008 at 21 h 54 min

    @Hugo appuie sans relâcher sur une icône et tu verras une croix pour pouvoir la supprimer. Tu pourras également bouger toutes les applis. Appuye sur le bouton menu pour revenir à l’état normal.

  19. Hugo

    28 juillet 2008 at 23 h 45 min

    @Squaro : c’est si simple que ça, shame on me lol. En tout cas je te remercie pour cette astuce 😉

  20. Marine

    18 septembre 2008 at 15 h 11 min

    euhh moi j’ai l’iphone 3g et au début j’ai telecharger des application gratuite jeneme souviens pas avoir mît de mot de passe et pis maintenant il me le demande mais je sais pas quoi mettre ou est ce que je peux le trouver ni
    même l’identifiant je sais pas ce que c’est quelqu’un peut m’aider please ? Merci davance

  21. SquarO

    18 septembre 2008 at 15 h 24 min

    Met ton login et mot de passe de ton compte iTunes 🙂

  22. mamsd

    13 octobre 2008 at 2 h 12 min

    oui ils nous faut un compte itunes store mais quand je minscri sur istore il me demande le code de la carte bleu mais jhabite au maroc et j nai que 16 ans donc comment faire

  23. Pingback: Applications mobiles : l'impossible standardisation | Presse-Citron

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests