Ivre, il commande une course Uber de 500 km qui lui coûte 1600 dollars

Après une soirée un peu trop arrosée, un homme a pris un Uber pour rentrer chez lui… 500 km plus loin. Le chauffeur l’a conduit à destination pour la modique somme de 1300 euros.

C’est une histoire drôle et insolite comme on les aime. Après une nuit bien arrosée à Morgantown, Virginie Occidentale, Kenny Bachman commande un Uber pour rentrer sur son lieu de séjour, près du campus de l’Université de Virginie. Seul problème : au lieu de le déposer à cette adresse, le chauffeur le ramène chez lui, là où il a sa résidence principale de Gloucester County, dans le New Jersey… à 500 kilomètres de la petite sauterie. Bref, le garas devait être tellement saoul qu’il a dû cliquer sur Home dans l’application Uber. Mais Home, home, quoi. Et tellement ivre aussi qu’il ne s’est réveillé que plusieurs heures plus tard.

Après s’être réveillé à bord de la voiture, l’homme explique aux journalistes de NJ.com : « Je me demande pourquoi je suis dans un voiture à côté d’un mec que je ne connais même pas« . Seulement voilà, au moment où Bachman a repris ses esprits, le chauffeur avait déjà roulé pendant 5 heures et était presque arrivé à destination. Évidemment, il a préféré terminer le voyage plutôt que de demander de faire demi-tour. Coût du trajet : 1 635,93 $, soit approximativement 1 329 euros.

Un malheur n’arrivant jamais seul, l’homme a aggravé sa situation en commandant accidentellement un Uber XL haut de gamme au lieu d’un Uber classique. Qui ne tente rien n’a rien, Bachman a donc de profité de l’originalité de la situation pour tenter de trouver un arrangement avec Uber. En vain, la société ne lui a pas fait de cadeau et lui a demandé de s’acquitter de l’intégralité du montant du trajet.

Malgré ces déboires, Bachman a fini par régler le montant dû à l’entreprise. Il a aussi donné cinq étoiles au chauffeur qui a pris la peine de répondre à sa demande en l’amenant correctement à destination et lui a même donné de l’argent liquide pour payer les péages sur le trajet du retour.

Source


2 commentaires

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies