Je t’aime, moi non plus

Vous l’avez peut-être remarqué, il m’arrive de publier sur Presse-citron des billets sur des services pour lesquels le moins que l’on puisse dire est que je ne déborde pas d’enthousiasme. Le ton neutre de ces articles tranche avec le style habituel de ce blog, mais ne trompe pas votre vigilance (certains ne se privent pas

Vous l’avez peut-être remarqué, il m’arrive de publier sur Presse-citron des billets sur des services pour lesquels le moins que l’on puisse dire est que je ne déborde pas d’enthousiasme.
Le ton neutre de ces articles tranche avec le style habituel de ce blog, mais ne trompe pas votre vigilance (certains ne se privent pas de me faire remarquer quand un article trop factuel flirte dangereusement avec le soporifique).
Pour autant, faut-il ne parler que de ce que l’on aime sur un blog personnel ? (oui, je rappelle que Presse-citron est toujours un blog personnel rédigé et géré intégralement par votre serviteur)
Quand on traite principalement de sujets liés à l’environnement high-tech, on est submergé d’informations parmi lesquelles toutes ne vont pas forcément déclencher un orgasme 2.0, ni même une passion dévorante ou un enthousiasme béat. Faut-il pour autant ne transmettre à ses lecteur que celles qui nous plaisent ?
Je ne le pense pas. Tout simplement parce-que l’auteur d’un blog (ou de toute autre forme de publication personnelle) n’a ni la science infuse ni un goût universel : pourquoi dans ce cas priver ses lecteurs d’une information qui, si elle n’intéresse que très moyennement le blogueur, pourra trouver un écho très favorable chez ses internautes préférés ?
Bien sûr, un blog est aussi un carnet personnel où l’auteur s’engage et donne son avis, ce qui peut le conduire à n’écouter que sa passion, mais pour ma part je cherche un équilibre entre la neutralité de certains articles factuels et des billets dans lesquels je laisse (souvent malgré moi) transpirer ma passion.
Vous imaginez un peu le truc si je n’avais parlé que de trucs qui m’ont mis la tête à l’envers dans les 3000 et quelques billets publiés au cours de ces trois dernières années ?
Je serais bon à enfermer, non ?
Le factuel ça a du bon parfois aussi : ça repose.


Nos dernières vidéos

26 commentaires

  1. Je trouve qu’il est plutôt bénéfique de montrer dans le l’univers du web 2.0 où l’on ne sait plus quoi inventer, un certain scepticisme. Prôner la qualité d’un service, juste parce que tout le monde en parle ou parce que c’est le dernier sorti, tendrait à trop formater le contenu des blogs.
    Et puis surtout ça donne l’occasion dans les commentaires de montrer son enthousiasme.
    Un peu comme si on disait « bah voilà je trouve pas trop la pertinence de ce service, dites-moi ce que vous en pensez »

  2. Oui, mais pourquoi ne pas dire que le service ne te plait pas ? Pourquoi ne pas dire les questions que tu te poses sur le service ?
    Tu le fais remarquer, c’est un blog, et donc y a plus d’avis personnel que sur un site de news.

  3. Bien entendu, le blog est fait pour parler d’une passion, d’une envie, de ce qu’on aime. Mais bien heureusement, le blog est là aussi pour partager un avis quelquefois peu élogieux sur un produit ou un service. Alors, je dis oui à la neutralité voire pire si non affinité!

    Monsieur Eric, c’est tout en votre honneur de ne pas « déborder d’enthousiasme » parfois… La crédibilité et la légitimité de votre blog en ressortent grandies!

  4. Nous ne vivons pas dans le meilleur des mondes possible !

    Il faut savoir donner son point de vue et être critique afin de contrer la désinformation.

    Si tu aimes, c’est ton point de vue, c’est intéressant de le partager, si l’autre n’aime pas, c’est son point de vue et il est intéressant qu’il en parle en commentaire !

    Ça fait avancer les choses et ça amène de nouvelles idées ou pistes de réflexion.

    Donc je dis : vive la diversité des avis !

  5. Non, je t’encourage vraiment à continuer dans cette voie; je trouve que ton blog tranche vraiment avec ce qu’on a l’habitude de voir dans la blogosphère; ce sont de vrais article travaillés et bien écrit, pas juste des Twitter-post ou autres…
    On peut donc se demander si ton blog n’est pas un blog web 1.5 (mélange du 1.0 et du 2.0) ou si tu n’es pas un précurseur de ce que pourrait être le web 3.0 (dérives judiciaires incluses)…

  6. Il n’est pas possible de parler avec énrmément d’enthousiasme des tous les nouveaux services qui sortent, en avant première! Tu ne connais pas forcément à fond tous les services, tu n’as pas non plus le temps de voir s’ils deviennent indispensables avec le temps.. etc..

  7. Bah soporifique mais j’ai tout lu.
    Moi je suis d’accord avec toi il faut parler. Continue! balance tout! On fait le tri nous même

  8. Ah, je ne suis pas vraiment d’accord. Un blog, ce n’est pas un site d’informations. Je suis justement d’avis de ne publier sur son blog que ce qui nous intéresse. Un blogueur n’a aucun devoir envers ses lecteurs, contrairement à un site d’informations, qui se veut le plus exhaustif et le plus objectif possible.

    Je ne crois pas que le mélange des genres soit une bonne chose.

  9. est-ce qu’un marchand ne vend que les produits qu’il adore ?
    le factuel c’est bien, c’est même mieux cela permet de conserver un esprit critique, si tous les billets commençait « ouai top génial, c’est ultra cool ce machin… » je pense que le blog ressemblerait à un magazine pour ados pré-pubères…

    c’est cool y a plus de captcha sur le citronnier

  10. Ce billet, juste après une migration sous Word Press, ne traduirait-il pas dans une période réflexion intense dans la tête de notre blogueur favoris ?

    Prêt pour de nouveaux Challenges (je veux parler de la revue à laquelle je suis abonné….).

    Pour ma part ne change rien, il y a des billets qui parfois sont trop technos pour moi mais je suis un aficionados de Presse-Citron.

  11. dans le meme ordre d idée bien que je sois d une nature tres positive mon blog qui est un blog d humeur pourrais passé pour un hurlement negatif alors que s en est ni le but ni ma façon de voir les choses

  12. La question est plutôt « à partir du moment où tu postes des choses pour lesquelles tu n’éprouves pas grand intérêt, ton blog est-il toujours un blog personnel ? »

  13. Si je « plussoie » sur le contenu du billet (j’aime l’enthousiasme qui transparait parfois et j’aime aussi quand l’eau est tiède, bref j’aime) je pense néanmoins qu’il y a une petite contradiction entre le fait qu’il est rappelé (en gras) qu’il s’agit d’un blog personnel alors que la présentation du blog (la petite photo en haut) précise qu’il s’agit d’une compilation de points de vue d’un « professionnel de la profession ».
    Je dis ceci sans aucune animosité ; c’est simplement que graphiquement, à la lecture de ce post, je trouvais cela incohérent. Cdlt

  14. Coucou !

    Je pense comprendre ce que tu ressens en ce moment. Mais dis-toi bien qu’il faut que tu restes toi-même. Oublie « que pensent-ils de mes billets ? », ou « j’ai gagné dans challenges donc il faut que je dois faire mes preuves davantage ! » ou autres…

    Tu as déjà fait des preuves et cela me suffit. Tu restes un agréable bloggeur mais la seule chose qui est plus dur c’est de se mettre à jour en technologie (chose que tu maîtrise déjà).

    Il faut savoir qu’on voit de moins en moins de différence entre un site et un blog. Moi personnellement, pour mon site que je prépare en ce moment j’ai hésité entre un site professionnel style magazine ou une sorte de multiblogs personnel. J’ai opté pour les deux, tout en restant personnel et tutoyant les futurs internautes.

    Je suis las des côtés lisses et froids des sites pros. Je pense que l’avenir est réservé pour ceux qui sont plus humains. Il ne faut plus avoir peur de montrer plus aimant.

    Gros bisous

  15. Je pense qu’il FAUT publier aussi sur des choses qui plaisent pas : c’est un (de tes nombreux autres) blog perso. Et en plus généralement tes analyses sont pertinentes sur l’intérêt ou non d’un truc alors 🙂

  16. Ce qu’on regarde c’est si ya des fautes, c’est tout. En fait on vient pour l’orthographe. Voilà, c’est dit, il fallait bien que quelqu’un te le dise, oui, je suis une balance, et alors ? ça te rassure ?

Répondre