Connect with us

Sciences

Jeff Bezos veut envoyer des touristes dans l’espace en 2019

Le patron d’Amazon veut investir davantage dans son entreprise Blue Ocean afin d’envoyer des touristes dans l’espace et faire baisser les coûts de lancement.

Il y a

le

Elon Musk vs Jeff Bezos, c’est un peu « El Clásico » de l’espace !

Des voyages de quelques minutes à la frontière de l’espace

La course à l’espace semble bien parti être le prochain grand projet des géants de la tech. Si le tourisme spatial est évoqué depuis de nombreuses années, le fait qu’Elon Musk en parle régulièrement, suivi de près par Jeff Bezos, permet de toucher un public plus large. Un public qui avait commencé à se désintéresser du sujet au cours des années 2000 et qu’il faut donc reconquérir.

Elon Musk avait marqué les esprits lorsqu’il avait dévoilé le modèle de fusée qui emmènera les premiers touristes dans l’espace avant de dévoiler le nom de ses occupants : le milliardaire Yusaku Maezawa accompagné de six à huit artistes.

Jeff Bezos interviewé par Wired

Un milliard de dollars investis dans Blue Origin

Pour ne pas être en reste de cette conquête spatiale grand public, Jeff Bezos a donc annoncé lors d’une conférence organisée par le site Wired à San Francisco qu’il comptait investir davantage dans son entreprise Blue Origin fondée en 2009.

> Lire aussi :  Les Démocrates au secours d'Amazon contre Donald Trump

Concernant ce projet, Jeff Bezos déclare : « J’espérais que cela arriverait en 2018. Mais je demande à mon équipe de ne pas se précipiter. Je veux fabriquer l’appareil le plus sûr de l’histoire spatiale ». Il ajoute ensuite que le spatial pourrait bien être le nouveau secteur porteur : « Nous avons besoin du même dynamisme dans l’espace que ce qu’il s’est passé avec internet depuis 25 ans ».

Pour ce vol touristique, c’est la petite fusée New Shepard pouvant contenir jusqu’à six passager qui sera utilisée. New Glenn, le plus gros lanceur de Blue Origin, sera de son côté probablement prêt en 2021.

« Nous pouvons y arriver, mais il nous faut des fusées réutilisables », comme le fait sa rivale SpaceX, afin de faire baisser le coût des lancements spatiaux. En parallèle, Blue Origin travaille aussi sur des lancements de fusées et satellites avec le gouvernement américain. « Si les grandes entreprises de technologie abandonnent le département américain de la Défense, notre pays sera en difficulté » a déclaré à ce sujet le patron d’Amazon.

> Lire aussi :  Quand Jeff Bezos veut devenir le nouveau Bill Gates

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests