Joseph de Nazareth raconte sa life sur Twitter

L’histoire, c’est celle d’un certain Joseph, charpentier à Nazareth, qui, sur la suggestion de sa petite amie Marie, ouvre son compte sur Twitter et raconte à sa façon les 24 jours avant la nativité.

J’ai remarqué qu’elle avait pris quelques rondeurs au hanches. Mais l’idée qu’elle puisse être enceinte est tellement difficile à croire.

Tu m’étonnes, John. Ou plutôt, Jo.

L’histoire n’est pas toute neuve puisqu’elle a commencé le 1er décembre dernier, mais à ma connaissance et sauf erreur elle n’a pas vraiment fait le tour des gazettes dans le web par ici.

joseph Twitter

L’histoire, c’est celle d’un certain Joseph, charpentier à Nazareth, qui, sur la suggestion de sa petite amie Marie, ouvre son compte sur Twitter et raconte à sa façon les 24 jours avant la nativité. Des tweets pleins d’anecdotes sur la vie quotidienne de ce forçat du bois, qui tient son carnet de bord de futur père malgré lui, en glissant au passage quelques messages auto-promotionnels du type « Do you have any carpenter’s work in Jerusalem? If so, I’m the man for the job » parce-qu’il faut bien faire bouillir la marmite.

Le compte Twitter joseph_von_naza, édité par un allemand mais rédigé en anglais (car Joseph parlait anglais couramment) a donc cessé d’émettre le 24 décembre à 18 heures par un tweet de « reveal » qui indique que l’opération est signée d’une congrégation évangéliste du Württemberget. Il a engrangé quand même un peu plus de 14.000 followers en trois semaines.

Une opération qui montre que même les églises peuvent se servir des réseaux sociaux pour se faire connaître et recruter des followers. Pardon, des fidèles.

(source)


Nos dernières vidéos

11 commentaires

  1. C’est pas nouveau que l’église participe au web. On peut citer les cardinaux et évêques qui se mettent à Twitter. Il y’a même je crois un pretre qui avait demandé d’être à temps plein sur le web auprès de son évêque car il touchait plus de monde par l’intermediaire de la toile 🙂

  2. Pingback: Joseph de Nazareth sur Twitter | Presse-Citron | au cul du c@mion | Scoop.it

Répondre