Jouez en bourse sans rien miser avec F*** My Stock

Argh, si j’avais eu le nez assez creux[1] pour acheter des actions Microsoft en 1995, ou Apple en 1998, ou pour vendre mes parts dans Vogica la semaine dernière, je n’aurais plus besoin de travailler ! Qui ne s’est pas fait cette remarque un jour, mmh ? Si vous avez le un goût prononcé pour

Argh, si j’avais eu le nez assez creux[1] pour acheter des actions Microsoft en 1995, ou Apple en 1998, ou pour vendre mes parts dans Vogica la semaine dernière, je n’aurais plus besoin de travailler ! Qui ne s’est pas fait cette remarque un jour, mmh ?

Si vous avez le un goût prononcé pour les regrets éternels ou si vous aimez vous faire peur sans risquer votre chemise et le doudou de vos enfants, j’ai peut-être ce qu’il vous faut : F*** My Stock, découvert au hasard d’un spam tweet, est aussi simple et ludique que son nom est poétique.

Vous saisissez une somme à miser, une date, une société, et hop le bazar vous donne les gains ou les pertes que vous auriez faits si vous aviez réellement misé votre pognon en bourse sur la valeur en question.

Un exemple ? Si j’en crois le site (mais n’étant pas boursicoteur je n’ai pas vérifié), si j’avais investi 5000 fucking dollars dans Apple en 2000, j’aurais gagné 53,403.55 dollars à ce jour. Au lieu de ça j’ai investi 499.00 euros dans un iPad et 300.00 dans un iPhone et je n’ai pas gagné grand chose.

La bourse c’est un fucking métier.

[1]comme disait Jean-Luc D.


Nos dernières vidéos

12 commentaires

  1. Etant analyste je dois dire que c’est un peu baclé comme site…

    Quid des frais de bourse ? Et autres taxes…

    Le résultat serait bien entendu positif, avec une belle plus-value, mais la Bourse ce n’est pas aussi simple… hélas.

  2. Nom du site très sympa en une seule page. Le développeur a du mettre une journée grand max à le mettre en ligne et une autre journée à mettre en place les chiffres…

  3. Haha j’adore… d’autant plus que j’ai eu le nez creux pour investir sur les technos du Nasdaq juste après mars 2009…

    Je repasse ces chiffres en boucle 🙂
    Je me suis tellement fait chier à coder un « robot » qui veille pour moi sur les cours et calcule mes plus values que je suis admiratif devant tant de simplicité ^^

  4. 1. Achetez des actions c’est chouette. Encore faut-il en acheter suffisamment. Sur Apple $5M était un minimum.
    Soros disait souvent du reste : pourquoi mettez- vous si peu ?
    2. C’est vrai qu’il manque les frais de courtage (à l’achat et à la vente), les frais de garde et … nos chers impôts sur les plus-values !
    3. Comme disait ma grand-mère :
    – il ne faut pas avoir peur : on ne peut pas perdre plus que ce qu’on a misé. En revanche on peut gagner bien plus que sa mise.
    C’était sans doute vrai à son époque. Aujiurd’hui, avec les options je ne suis pas certain qu’on ne puisse pas perdre bien davantage que sa mise.

    Db

  5. @Gourmet, pourquoi acheter 5 millions de $ d’actions ?
    Je pense qu’avec juste 100 000 $ d’actions, ou même 1 000 $ le résultat eût été le même. Seuls les frais fixes de courtage auraient pesés plus dans la balance, mais avec les sociétés de courtage en ligne aujourd’hui, les frais sont tellement minimes que bon…

    Les impôts sur les plus-values par contre sont loin d’être négligeables en France 🙂 un peu plus de 30% de la plus-value si les cessions dépassent 25000€ dans l’année.

    Du temps de ta grand mère, le marché était sans doute plus sain qu’aujourd’hui (turbos, options, vente à découvert, etc…)

  6. A lire le titre de l’article j’ai eu l’impression que j’allais pourvoir jouer en bourse (et peut être gagner) sans dépenser !
    Bilan : la description du site me semble très sympathique, mais celui ci reste très sommaire (une page, peu d’entreprise) j’espère que les informations soient juste pour rattraper ce manque.

Répondre