[Journée de la Femme] Le Kloog : Un lieu féminissime au croisement des arts, par Lucile Reynard

Article écrit par Lucile Reynard[1] pour Presse-citron à l’occasion de la Journée de la Femme. Le Kloog, cela vous évoque sûrement une infâme nourriture dans un film français des années 70…Mais encore ? Un nom qui pourrait venir du froid ? Et oui, gagné ! Un nom qui vient du froid, comme celui de la

Article écrit par Lucile Reynard[1] pour Presse-citron à l’occasion de la Journée de la Femme.

Le Kloog, cela vous évoque sûrement une infâme nourriture dans un film français des années 70…Mais encore ? Un nom qui pourrait venir du froid ? Et oui, gagné ! Un nom qui vient du froid, comme celui de la norvégienne, Vibeke,  chef de ce restaurant aux allures d’appartement trendy, un restaurant qui comme elle le dit, se visite : vous y verrez les œuvres de la dame, chef de la cuisine, une jolie dame qui chantonne en cuisinant…Vous y découvrirez aussi une savante décoration kitsch, faite de tables en formica, de chaises en plastique, et de petits cochons roses.

Sans parler des superbes suspensions ovoïdes, des murs aux couleurs sombres mais chaleureuses, et des petits playmobils très marrants qui vous indiquent les vécés ! Cette déco « comme à la maison » est l’œuvre d’Anne, la directrice artistique du lieu.

Sur les murs du restaurant, vous pourrez aussi admirer les  merveilleux tableaux que peint la maîtresse des lieux : un air de pays flamand, mêlé d’expressionnisme avec une pointe d’Egon Schiele avec ces personnages soulignés de noir…J’ai vraiment aimé ces œuvres et en particulier celle de la petite nièce de Vibeke, une jolie blondinette avec un petit rat dans les bras.

Mais la cuisine me direz-vous ? Et oui parce qu’il ne suffit pas que cela soit joli un restaurant, il faut avant tout que cela soit bon, n’est-ce pas ? Et bien, amateurs de fooding, vous serez donc comblés : les produits sont soigneusement choisis parmi des fournisseurs respectueux de la nature (beaucoup de bio), les saveurs mélangées avec goût.

De l’exotique soupe coco, en passant pas l’émietté de canard, sans oublier les copieuses tartines de poulet aux herbes, vous ne serez pas déçus, ni pour la quantité, ni pour la qualité. Amateurs de bon vin, laissez ces dames vous conseiller, elles ont bout goût en ce qui concerne la boisson, bio de préférence. Pour finir, vous prendrez bien un petit dessert ? Laissez-vous tenter par le pas cuit au chocolat à la fraise tagada, vous m’en direz des nouvelles !!

Le Kloog, je l’ai découvert en arrivant dans le 17ème : sa jolie devanture colorée a immédiatement attiré mon œil (d’esthète) et j’ai voulu en savoir plus. Résultat, j’y vais maintenant régulièrement avec mes amis qui chaque fois m’en disent du bien et repartent de là, souriants, détendus et repus 🙂

Je vous conseillerais donc volontiers de le découvrir si vous passez aux alentours de Guy Moquet, ou si vous cherchez un endroit original et détendu où diner, déjeuner, bruncher à Paris. Les prix ne sont pas très élevés, l’accueil est franchement agréable et comme je vous le disais on se régale les yeux tout autant que les papilles. Ce qui n’est pas si courant, même dans une si grande ville !

Avec un peu de chance, vous entendrez Vibeke chanter et elle vous racontera l’histoire de son art avec décontraction. Pour ma part je suis vraiment ravie d’avoir rencontré cet endroit et cette femme sur ma route, comme un petit rayon de soleil dans une soirée d’hiver, elle m’a donné immédiatement l’envie de sourire, et de chanter.
+ Adresse : le Kloog Café, 63 Rue Guy Môquet Paris 75017 Ile-de-France France
+ Site Web : http://www.lekloog.com/


[1] Lucile Reynard est consultante chez TBWA Corporate, blogueuse et passionnée d’art et déco.
Son blog : http://blogartdeco.fr/


Nos dernières vidéos

7 commentaires

  1. Pingback: Pour la journée de la femme, je blogue chez Presse-Citron ! | Le blog Art & Déco

  2. Pour la journée du berger Allemand (21 juillet) je donne carte blanche sur mon blog à Rex, critique de cinéma averti mais féroce. Tim viendra nous parler de son combat contre les croquettes discount, et croyez-moi mes amis, il a la dent dure. Enfin kiki, le breton de service saura nous émouvoir en évoquant l’histoire de l’émancipation de la gent canine. Beau programme en perspective !…

  3. Alias docteur House : tu n’as pas du lire l’article en entier car ce billet parle d’un endroit à la croisée des arts 🙂 Et c’est marrant de voir que finalement j’aurais du faire mon article sur le sexisme sur le net … Et pour définitivement défoncer tes préjugés je te recommande un des meilleurs blogs que je connaisse en matière de cuisine, tenu par Dorian, un homme donc : http://doriannn.blogspot.com/

  4. Yes tu m’as donné envie d’y aller, j’habite depuis une semaine dans le XVIIème, et ce lieu risque de finir dans mes favoris!
    Merci pour la découverte.

  5. Alors que je visitais des appartements dans le quartier je m’y suis arrêtée pour boire un sirop de violette…
    Elle n’en avait pas mais m’a proposé une autre liqueur mémorable accompagnée de petites fraises Tagada..
    Alors que je sirotais mon verre, je lorgnais les assiettes de mes voisins…mémorable aussi!!!
    bref oui une adresse à conseiller!!

Répondre