Connect with us

Buzz

JUSTICE fait son buzz sur Google+

A l’occasion de la sortie de son nouvel album AUDIO VIDEO DISCO, le duo électro français Justice lance un concours de reprises autour des titres de l’album.

Il y a

le

A l’occasion de la sortie de son nouvel album AUDIO VIDEO DISCO, le duo électro français Justice lance un concours de reprises autour des titres de l’album.

L’originalité du concept repose sur le partenariat avec Google+, comme quoi les groupes commencent à s’intéresser à autre chose que l’omniprésent Facebook pour faire leur buzz auprès de leur communauté.

Le concours, qui s’étale du 10 novembre au 10 décembre (curieusement l’info n’a pas trop été diffusée, sauf par Justice eux-même, qui en avaient déjà parlé) est ouvert à tous. Pour participer, il faut produire une reprise d’un titre de Justice extrait de son dernier opus et le publier sur la chaîne YouTube du groupe.

Le 15 décembre, rendez-vous sur la page Google+ du groupe, qui annoncera les 9 finalistes, et etle 17 décembre pour un “Hangout” (vidéo chat) avec le groupe et les finalistes. A cette occasion, Justice annoncera en direct le nom du gagnant, qui les rejoindra en Australie et assister au premier live de leur tournée mondiale.

Une opération de buzz savamment orchestrée donc, dont on sait pas lequel des deux va le plus profiter : Google+ ou Justice ? En tout cas si vous aussi vous avez envie, envoyez votre production.  Ce n’est pas tous les jours qu’on est repris de Justice.

16 Commentaires

16 Commentaires

  1. Gildas

    22 novembre 2011 at 18 h 40 min

    « Ce n’est pas tous les jours qu’on est repris de Justice. »
    Laurent Ruquier sort de ce corp! 😉

  2. Pingback: Justice lance un concours de reprises sur Google+ | DigitalBreak | Scoop.it

  3. Pingback: Justice lance un concours de reprises sur Google+ | aurore briere curation | Scoop.it

  4. ezezre

    22 novembre 2011 at 20 h 11 min

    Enfin un français qui a compris les Hangouts 🙂
    Bravo !

  5. Jailbreaking

    23 novembre 2011 at 1 h 42 min

    C’est vrai qu’il vaut mieux commencer maintenant pour bien se faire connaître sur Google+ avant qu’il ne soit trop tard !

  6. La Vitelotte Fringante

    23 novembre 2011 at 8 h 51 min

    On dit « buzz » mais font-ils vraiment le buzz avec cet évennement? Trop tôt pour parler de buzz non?
    D’ailleurs, comment mesurer un buzz? 🙂

  7. François

    23 novembre 2011 at 9 h 08 min

    Justice, ce sont les Jean-Jacques Goldman de l’électro : c’est le même morceau remixé à l’infini depuis le début. Pas étonnant qu’ils aient besoin de faire du beuze… (ben oui quoi, ils sont français)

  8. Eric

    23 novembre 2011 at 9 h 20 min

    @Gildas : il y en a un qui suit, merci 🙂

  9. TheBigBoss

    23 novembre 2011 at 9 h 30 min

    Est-ce que Justice est leur vrai nom ?

    Je dois donc devenir artiste pour pouvoir utiliser mon surnom sur G+ !

    « Your profile is currently suspended
    Until your profile is unsuspended, you will be unable to use this feature.
    Visit your profile to learn more. »

  10. Ca4t_FB

    23 novembre 2011 at 11 h 10 min

    Vu la qualité de cet album c’est pas bête de buzzer sur des reprises, au moins les gens auront peut-être l’occasion d’écouter des trucs biens.

  11. maki

    23 novembre 2011 at 11 h 13 min

    Here is my remix of Audio, Video, Disco!
    http://www.youtube.com/watch?v=0ab2UR0IpfU

    Enjoy!!

  12. coreight

    23 novembre 2011 at 16 h 26 min

    Je m’agenouille devant la dernière phrase, hé hé 😀

  13. Eric

    23 novembre 2011 at 17 h 58 min

    Y a pas de quoi 🙂

  14. Charlie

    3 janvier 2012 at 11 h 21 min

    Une bonne définition du buzz que Justice aurait dû suivre pour le coup ! 😀
    http://www.mediacrack.net/buzz-definition-005

  15. Pingback: Quand musique rime avec geek : des concerts privés par Skype

  16. Pingback: Quand musique rime avec geek : des concerts privés par Skype

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests