Suivez-nous

Cinéma

Justice League : comment Zack Snyder tente d’anticiper une éventuelle déception des fans

Si la deuxième version du film Justice League est très attendue par les fans, cela pourrait aussi se retourner contre Zack Snyder. Il prend donc les devants.

Il y a

  

le

 
Justice League Zack Snyder HBO Max
© Warner

Depuis que l’annonce a été rendue publique, nous sommes beaucoup à attendre avec une extrême impatience que le Snyder Cut de Justice League sorte enfin sur HBO Max. Inespéré et quasiment miraculeux, ce film est le résultat d’un travail de longue haleine des fans qui souhaitaient voir la version du film imaginé par le réalisateur. Une première bande-annonce a déjà été dévoilée. Mais, avant que le film ne soit finalement disponible, de longs mois vont encore s’écouler. Une période pendant laquelle les attentes des fans vont continuer de grimper. Or, c’est bien connu, il y a un vrai risque d’être déçu par quelque chose sur lequel on place trop d’attentes. S’il peut remercier ses fans qui ont rendu cette nouvelle version de Justice League possible, Zack Snyder sait aussi qu’il marche sur des oeufs .

Justice League, un film « sans compromis »

Comment éviter donc les critiques qui pourraient déferler lors de la sortie du film ? La potentielle déception des fans qui auront attendu des années pour découvrir le film. Il s’est exprimé à ce sujet via le réseau social Vero. Les extraits de ses déclarations ont ensuite été relayées sur Twitter.

Quelle est donc son approche ? Et bien Zack Snyder promet tout simplement que le film qui sortira finalement en 2021, sera bien le même que celui qui aurait normalement dû arriver au cinéma en 2017 s’il était bien sorti comme prévu. Il précise aussi ne pas avoir eu à faire de compromis avec HBO Max pour avoir le droit de faire le film.

Si les fans ne sont donc pas contents, c’est à eux seuls qu’ils pourront s’en prendre donc puisque Zack Snyder se sera contenté de leur donner ce qu’ils ont réclamé ces dernières années. Il fait aussi une surprenante référence quant à une apparition potentielle de Jonathan Kent, le père de Superman. Si le personnage (joué par Kevin Costner) est mort dans Man of Steel, un cameo pourrait bien être sur la table…

 

3 Commentaires

3 Commentaires

  1. xav

    6 juillet 2020 at 11 h 18 min

    Rarement vu une analyse si à côté de la plaque que ça. Comment peut-on interpréter ce message comme une précaution en cas d’échec? C’est tout l’inverse, ce message de Snyder indique que c’est sa vision d’auteur que nous verrons. Ni un film populiste (qui se plie au cahier des charges des fans pour leur montrer ce qu’ils veulent voir), ni un film de studios. Donc si nous sommes déçus, il ne pourra pas dire « oui mais c’est les studios qui m’ont embêté ». Le message derrière cette déclaration de snyder, c’est « pas de contraintes industrielles, ce film va être génial parce que je fais enfin ce que je veux ». Ce n’est pas une défense contre un échec, c’est tout le contraire, c’est une grosse prise de risque, un saut de l’ange sans sécurité. Parce que si le film plait, on verra bien quelle est la valeur de cet auteur quand ses commanditaires ne lui tirent pas dans les pattes…. mais s’il se viande il passera pour un gros con.

  2. Beerus

    6 juillet 2020 at 18 h 03 min

    Par « aucun compromis », ça veut dire qu’on aura par exemple le design de Steppenwolf tel qu’oln e voit à la fin de BVS.

  3. batleo

    23 juillet 2020 at 15 h 57 min

    c’est ce qui s’appelle déformer les propos de quelqu’un. Vous faisiez parti de ceux qui clamaient à corps et à cris que la vraie version du film ne sortirait jamais, c’est ça?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests