Kopikol ne copie-colle plus

Le web a ceci d’unique que parfois même les belles histoires à succès s’arrêtent brutalement d’un coup d’un seul sans prévenir.C’est le cas de Kopikol, qui a tiré sa révérence cette semaine après plusieurs années de bons et loyaux services, ayant réussi à rassembler au fil des années une importante communauté de fidèles. Kopikol était

Le web a ceci d’unique que parfois même les belles histoires à succès s’arrêtent brutalement d’un coup d’un seul sans prévenir.
C’est le cas de Kopikol, qui a tiré sa révérence cette semaine après plusieurs années de bons et loyaux services, ayant réussi à rassembler au fil des années une importante communauté de fidèles.

Kopikol

Kopikol était en fait une sorte d’ancêtre de Digg et des sites communautaires dans lesquels ce sont les internautes qui proposent les meilleurs liens du web, le vote en moins : sur Kopikol c’était l’équipe du site qui choisissait les meilleurs liens pour les mettre en avant.
On imagine que ce boulot énorme à effectuer sans relâche aura eu raison de la bonne volonté des auteurs de Kopikol… (ou comment fermer un site par cause de trafic trop important ?)
Kopikol est donc fermé depuis quelques jours, malgré une audience de plusieurs milliers de visiteurs par jour, preuve que sur le web une bonne idée montée sans moyens par une équipe réduite peut devenir un hit, mais peut aussi garder un esprit assez indépendant pour s’arrêter du jour au lendemain.
En fait je ne crois pas à une fermeture définitive : les bonnes idées du web s’auto-régénèrent et finissent toujours par renaître de leurs cendres d’une façon ou d’une autre.
Je ne faisais pas partie des Kopikol-addicts mais j’aimais bien y faire un tour de temps en temps pour une pêche aux liens souvent fructueuse.
Bientôt une nouvelle version ?

(merci lasandale pour l’info)


Nos dernières vidéos

15 commentaires

  1. J’avais l’habitude d’y trainer un peu le dimanche matin, c’est vraiment dommage: en plus de beaucoup de trucs débiles on y trouvait de vraies perles hos des sentiers battus du net. C’est peut-être pas vraiment fini fini: "On reviendra peut-être avec un nouveau kopikol"

  2. Je ne connaissais pas non plus. Mais bon, difficile de tout connaître quand on voit le nombre de sites qui se créent… Cette disparition me fait penser au moteur de recherche Docufarm qui a fermé en octobre dernier (il permettait de trouver des documents dans différents formats). Le site n’avait pas autant de visites mais était très utile. Et en fait, il devrait renaître de ses cendres… dixit l’un des concepteurs. Je souhaite que ce soit la même chose pour Kopikol.

  3. Quand tu cliques sur le nom de l’admin : loranger, tu as une boite qui apparait disant :
    Cher loranger,
    Vas-y, fais pas ta pute.
    Sors une nouvelle version et envoies-moi un email à … quand elle sera enfin en ligne.

    Nouvelle version en cours ?

  4. En tant qu’admin sur Kopikol il fut un temps, je suis énormément touché par cette fermeture si brutale… Mais comme le signale Hervé, il semblerait qu’une nouvelle version soit en préparation ! 🙂

  5. Salut,

    Dommage pour Kopikol, le site était sympa… mais il était largement temps de refaire le design du site qui était un peu trop dépouillé (mais les logos et illustrations étaient bien !).

    Espérons aussi que la modération soit un peu plus "juste" également, car il était très (trop ?) courant d’être "banni" après avoir soumis des liens trop souvent…

    Cdlt

    FRED

  6. Je remets une couche au propos de Kiceki, c’est vraiment pas dans l’esprit de collecter les adresses pour quoi que ce soit d’autre que ce qui est annoncé.
    Pour Fred : tu n’as pas été banni, c’est ton site qui l’a été. Et c’est pas pour avoir soumis trop souvent, c’est pour avoir trop souvent soumis des liens jugés sans intérêt. C’est ce qui arrive à trop se faire sa propre pub.

  7. Avec un ami nous avons décider de r’ouvrir kopikol sous le nom kopykol. Car nous aimions trop le concept c’est pourquoi nous voulons faire la continuité de ce site. Si d’ailleurs qqun a le mail de loranger que nous puissions lui en parler?

Répondre