L’effet poupées russes des blogs

Tu édites depuis quelques années un blog qui rencontre un certain succès sur une thématique porteuse ? Tu es mûr pour… ouvrir un blog. Je veux dire : un autre blog. Crédit photo : Univers Poupées Les blogs sont parfois comme les poupées russes, ils s’emboîtent et se démultiplient au gré de l’inspiration et de

Tu édites depuis quelques années un blog qui rencontre un certain succès sur une thématique porteuse ? Tu es mûr pour… ouvrir un blog.
Je veux dire : un autre blog.


Crédit photo : Univers Poupées

Les blogs sont parfois comme les poupées russes, ils s’emboîtent et se démultiplient au gré de l’inspiration et de la passion de leur auteur, selon une sorte de processus qui est toujours le même :

– je crée un blog personnel sans motivations précises, juste pour publier un article sur tout et rien à mes heures perdues
– hypothèse optimiste : le blog se développe (à ma grande surprise), gagne régulièrement de nouveaux lecteurs, son audience monte
– entraîné par la foule (qui s’élance et qui danse sur le fil de mon RSS), je poste de plus en plus fréquemment
– le blog qui parlait de tout et de rien trouve peu à peu son rythme et sa thématique, et finit par se spécialiser
– je libère un espace dédié à la monétisation en y insérant modestement des encarts Adsense
– la pub commence à rapporter un peu
– c’est la reconnaissance : les premiers trolls débarquent (youpi), mon blog rentre dans le Top Wikio
– je suis pris dans le tourbillon et je dois publier chaque jour pour tenir le rythme
– je m’auto-censure, mon blog est devenu un gros truc, mon vaisseau amiral, j’ai perdu une certaine liberté de ton des premières semaines
– j’ai envie de dire d’autres choses, sur d’autres sujets, j’ai envie de revenir aux fondamentaux : bloguer pour le plaisir, bloguer pour ne rien dire, bloguer pour parler d’autre chose, bloguer pour montrer à ceux qui l’ont oublié qui je suis vraiment
je suis mûr pour l’effet poupée russe : je vais créer un nouveau blog, mais un blog vraiment perso cette fois, ou sur une thématique aux antipodes de celle sur laquelle je suis connu[1].

C’est ainsi que naissent des Antiblog, des Blogs qui ne l’étaient plus, des Sportscafe, des micro-blogs, et c’est ainsi aussi peut-être que Twitter connait le succès que l’on sait.
Des blogs de blogs pour se reposer de tant de bloguitude, car non la création de plusieurs blogs ne relève pas toujours d’une stratégie de réseau…
Vous avez des poupées russes, vous ?

[1]toute ressemblance avec un blog connu aux arômes d’agrume serait bien sûr le pur fruit du hasard


Nos dernières vidéos

30 commentaires

  1. @Buzz Abeille, si tu y vois de l’amertume c’est que je me suis mal exprimé alors parce-que c’est tout l’inverse : un énorme enthousiasme vis-à-vis de l’activité de blogueur et notamment sur le plaisir d’éditer Presse-citron au quotidien !
    Le seul regret s’il y en avait un serait justement que les journées soient trop courtes pour pourvoir en faire plus 🙂

  2. live depuis le RER A on

    Salut Eric

    Je me posais une question, comment fais tu, toi chef d’entreprise, pour poster des articles aussi fouillés, surtout au rythme où ils sont postés, en est il de même pour tes autres blogs ?
    Où trouves tu ce temps?
    Je veux la recette !

    Bien à toi

    Lenny

  3. Très vrai! Très lucide!
    Perso on a 2 blogs, le petit réseau muri tranquillement 😀
    J’ai eu le classement Wikio avant les trolls -_-‘
    Mais c’est vrai que des fois je me permets de poster sur ma passion (la moto) qui n’est pas le thème du blog. Mais je me dis que c’est aussi une façon de permettre aux lecteurs de mieux me connaître.
    ++ PS: Si le citron a trop pressé faut faire de l’orange peut-être?
    Ok, je sors…

  4. Oui… Ou pas du tout.
    Je suis un peu dans ce shéma-là, sauf que mon premier blog était spécialisé dès le départ, et qu’il n’a pas eu ce qu’on pourrait appeler de la reconnaissance.
    On créé un autre blog parce que l’on change, que l’on mue, que l’on avance dans la découverte de soi-même… Un phénomène certainement accru par la jeunesse de la grande majorité des blogueurs.

    Cela dit, courage, tu es encore dans le coup Amiral ! 😀

  5. Mort de rire, c’est exactement ce que j’ai fait, ouvrir un micro-blog pour y coller toutes les conneries qui aujourd’hui n’ont plus ou pas leur place sur mon blog principale.

  6. Marrant parce que j’ai le même effet poupée russe mais avec le parcours inverse : j’ai commencé très spécialisé et thématique. Dans la thématique (la photo), je crois que le blog commence à être lu.
    Et cette semaine je viens de lancer un blog plus large. Mais oui à l’effet poupée russe.

  7. Une analyse du monde du blog si proche de la réalité. C’est bien connu l’homme est un éternel insatisfait, il cherche sans cesse un nouveau stimulant…

  8. Comme dans les autres domaines (la télé qui parle de la télé), les blogs qui parlent des services Internet (voire des blogs) sont les plus populaires. Nombrilisme ?

  9. Pour répondre à la question : oui 🙂

    J’ai un blog principal (Homo Sapiens Internetus), puis j’ai lancé un second destiné à être plus spécialisé tout en étant potentiellement que temporaire (en gros changer suivant mes centres d’intérêts du moment) et enfin j’en ai un 3ème (qui lui est tout personnel et entièrement hors thématique web).

    Mais je pense organiser le tout petit à petit pour créer un véritable réseau de mes centres d’intérêt sur le toile 🙂

  10. C’est dingue, mais même si je suis loin d’avoir gravi toutes ces étapes, je me retrouve dans cette échelle.

    J’ai moi aussi fini par créer d’autres blogs, mais coopératifs cette fois. Ce qui me permet de traiter de sujets parfois très différents sans casser la ligne éditoriale de mon blog.

    Et puis ça permet de conserver un blog "pro" qui reste propre et d’autres blogs plus légers, où l’humour et la sincérité sont de mise (et oui sinon c’est pas forcément compatible) 😉

    En tout cas la théorie des poupées russes est une très jolie image. Chapeau bas

  11. Cheminement un poil différent de mon côté : mon blog perso reste le même, sans pub et n’obéit à aucune ligne éditoriale.

    Pour parler de net culture, je participe à BiebBienBien.net et pour parler Photo, il y a Lense.fr, twitter venant compléter le tout.

    Cela reste néanmpins dans un schéma de multiplication des supports d’expression. En attendant un phénomène inverse ?

  12. Je comprends parfaitement tout ce que tu viens d’évoquer toutefois une seule chose m’échappe: l’autocensure. Pourquoi donc… Ce n’est pas parce qu’un blog connait un franc succès que la pub y a une belle part que tu ne peux écrire ce que tu veux? Ou alors quelque chose m’échappe …

  13. C’est marrant, moi ca me fait ça mais avec des projets. Genre je developpe un outil web et puis je me dit que je pourrais facilement optimiser le developpement de cet outils si j’en developpais un autre. Au final ca fait des projets qui optimisent d’autres projets.

  14. @Nathalie, c’est exactement ce que vient de décrire Gonzague, le mot auto-censure est un peu fort (ou connoté) mais il s’agit simplement d’auto-modération, qui vient avec la croissance du nombre de lecteurs. Ca peut être juste une tournure de phrase que tu vas peser plus longuement quand tu as plusieurs milliers de lecteurs que quand tu en as 5, forcément on devient un peu plus consensuel, par simple respect : le nombre induit la diversité et tu te dois de la respecter même si tu as envie parfois de balancer un avis tranché.
    Un avis tranché avec 5 lecteurs ça passe, avec 10000 ça devient un troll, malheureusement…

  15. Rfly

    Tiens moi c’est marrant, parce que je suis dans une dynamique plutôt inverse, j’aime bien l’idée que mon blog reste mon blog avec des thématiques fortes mais aussi un peu de tout ce qui me branche quand ça me branche. Bon c’est vrai la dose de "perso" n’est pas très énorme et mes centres d’intérêts collent entièrement avec ma ligne éditoriale mais bon.

    En plus j’ai toujours peur de me disperser peut être une pas très bonne expérience dans le co-blogging.

    Ceci dis je trouve cette réflexion assez juste dans le sens où on est vite accro au fait d’écrire au quotidien & autres projets.

  16. Moi j’ai plusieurs sites, plusieurs blogues, tous spécialisés depuis le début sur un sujet, sauf mon blogue perso. J’y parle de tout et de rien, de mes sites et autres blogues, comme de web 2.0, de sciences, d’architecture, de nature, de voyages, de n’importe quoi ! 😉 Comme dès le début… je n’ai pas perdu mon âme, pas complètement du moins, mais par contre je commence à publier des billets sponsorisés car quand on m’offre de l’argent…
    Mais je ne me sens pas plus "vendu" que quelqu’un qui va tous les jours travailler pour un patron, vu que le web, c’est mon métier, je vis de mes sites 😉
    Par contre, mes sites spécialisés se développent bien, alors que mon blogue perso, lui, reste globalement avec le même trafic ou à peu près depuis le début et se développe tout doucement, beaucoup plus lentement que les autres. Bizarre non ?

  17. Pareil, à côté de mon blog principal css4design spécialisé sur l’intégration web, j’ai ouvert un blog pour explorer la blogosphère (notoriousblog). A côté de ça, j’ai un blog beaucoup plus intimiste que je mets à jour quelques fois par an.

    Après, j’ai encore un blog sur l’écologie (eco-logis.info) et je compte en ouvrir encore un ou deux (enfin, ça sera surtout des sites plus statiques que des blogs à proprement parler).

    Après, faut dire que je ne me mets pas trop la pression pour écrire régulièrement : sur mon blog principal j’ai rédigé en moyenne 2 billets par semaine en deux ans, ce qui me laisse le temps d’alimenter d’autres supports 😉

    Pour moi, l’ouverture d’autres blogs, c’est aussi le moyen d’explorer d’autres pistes en graphisme en réalisant des thèmes différents. Enfin, à ce sujet, faut que je me bouge un peu 😀

  18. Belle théorie que voilà, belle car je m’y retrouve ! lol
    J’ai commencé comme nombre d’ado en 2003 sur skyblog : filooouuuu.skyrock.com qui s’est au fil des mois transformé en passage obligé pour mes proches pour prendre de mes nouvelles. Le dernier mois de réelle activité de ce blog tape alors à 1500 visites (entre 1 et 10 visites mensuelles sur la 1ere année)
    Lassé par le manque de personnalisation, les trolls et des disparitions mystères d’articles, j’ai migré vers Canalblog, toujours avec une bonne popularité, aidé en grande partie par un référencement involontairement exceptionnel, je culmine alors à 200 visites quotidiennes alors que mon blog ( filooouuuu.canalblog.com ) demeure toujours un endroit "perso" où il m’arrive de péter des cables.

    Désireux de séparer le privé du public, je décide alors de créer un 3eme blog "public" ( filviplic.canalblog.com ) où j’organise jeux, énigmes, votes et où je publie un contenu qui tente d’être intéressant pour tous les lecteurs. Je ne cache que ce 3eme blog a du mal à décoller avec une trentaine de visites quotidiennes mais je remarque quand même que des gens que je ne connais ni d’Eve ni d’Adam se connectent à mon blog régulièrement grâve au widget d’alenty.

    J’ai donc accouché en 5 ans de 3 blogs et j’ai déjà d’autres projets…

  19. Pingback: Au hasard des archives : L’effet poupées russes des blogs

Répondre