Suivez-nous

Sciences

La NASA développe le commerce spatial en vendant des roches lunaires

La Terre n’a-t-elle pas assez été exploitée pour songer à vendre des ressources lunaires ?

Il y a

  

le

 
Lune NASA
© History in HD / Unsplash

Les humains sont formidables. Après avoir foulé une seule fois le sol lunaire, ils pensent déjà business. La NASA se lance dans le commerce des roches lunaires. L’agence américaine a fait qu’elle achèterait des échantillons de roches lunaires à toutes entreprises capables d’aller en chercher. Pour ce faire, il faudra prouver la provenance de ces roches en filmant la récolte. Si la NASA est conquise pas la preuve, elle s’engage à acheter les échantillons, pour les revendre entre 15 000 et 25 000 dollars.

Le commerce spatial est en marche.

La NASA explique que cette offre n’est valable que jusqu’en 2024, date à laquelle la prochaine excursion lunaire devrait avoir lieu. Ces mini explorations devraient servir d’entraînements pour la mission finale dans plus ou moins 4 ans. L’agence spatiale américaine compte verser une première partie de la somme aux entreprises volontaires, et la deuxième sera versée une fois que les roches sont vérifiées. 25 000 dollars peuvent sembler dérisoires comparés aux millions de dollars qu’il faut pour envoyer n’importe quel type de vaisseau spatial sur la Lune. Mais l’idée derrière cette offre est de faire un premier pas vers la création d’un marché lunaire, en normalisant le concept d’achat de matériaux en provenance de la Lune et du système solaire.

Suite à cette annonce, la NASA tente de clarifier sa position. « Nous mettons nos politiques en pratique pour alimenter une nouvelle ère d’exploration et de découverte qui profitera à l’humanité tout entière », a écrit l’administrateur de la NASA, Jim Bridenstine, dans un billet de blog. Depuis 2015, les États-Unis considèrent que les entreprises peuvent posséder les matériaux qu’elles récupèrent dans l’espace. Ceci est écrit noir sur blanc dans le texte de loi Commercial Space Launch Competitiveness Act. Afin de démocratiser ce texte de loi au monde entier, la NASA a créé en mai dernier les Accords Artemis, un ensemble de directives standardisées pour les pays sur la façon d’explorer la Lune et d’utiliser ses ressources.

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Jerome Ragot

    14 septembre 2020 at 13 h 54 min

    D’ici peu la lune aura disparu donc …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests