Suivez-nous

Sciences

La NASA présente ses nouvelles combinaisons pour retourner sur la Lune

Une combinaison apportant des mouvements bien plus naturels, permettant aux astronautes de réaliser la moindre tâche sans problèmes.

Il y a

  

le

 
Lune NASA
© History in HD / Unsplash

Le programme Artemis correspond au programme spatial habité de la NASA, son objectif final étant d’amener un équipage sur le sol lunaire d’ici 2024. Pour ce type de mission, 2024 c’est demain, d’ailleurs la NASA travaille d’arrache-pied pour mener à bien cette expédition.

En effet, l’Agence américaine vient de dévoiler une nouvelle combinaison spécialement conçue à cet effet. Avec son nouveau design et ses caractéristiques de mobilité largement améliorées, ce vêtement spatial sera idéal voir des explorations extravéhiculaires une fois sur place, ainsi que pendant le vol de transit vers l’orbite lunaire. C’est Jim Bridenstine en personne qui a présenté cette combinaison.

Le directeur de la NASA a dans un premier temps présenté cet équipement compatible avec un voyage lunaire pour ensuite le décliner en cas de voyage sur Mars. À première vue cette combinaison ressemble à celle que Neil Armstrong et Buzz Aldrin portaient en 1969 lors de la célèbre mission Appolo 11. En réalité cette tenue est sur tous les points différents.

combinaison artemis

© TechCrunch

Une combinaison dédiée à n’importe qui souhaitant la porter

Sur les images de la mission Appolo 11 on pouvait voir les deux astronautes se déplacer en sautillant lentement, cette nouvelle combinaison permettra un déplacement bien plus dynamique en offrant une grande liberté de mouvement au niveau des bras. De plus les nouveaux gants permettent de bouger les doigts librement, ce qui permet de saisir des objets comme des roches bien plus facilement sans le moindre effort.

Jim Bridenstine insiste sur le fait que la véritable révolution de cette combinaison réside en son inclusivité. C’est-à-dire que tout le monde souhaitant devenir astronaute pourra porter cette combinaison sans problème. Ce nouvel équipement peut supporter des températures comprises entre -250 et +250 degrés Fahrenheit, soit environ -121 °C et +121 °C.

L’autre combinaison, baptisée « combinaison de survie pour équipage Orion », est une combinaison beaucoup plus légère conçue pour être portée pendant le décollage et l’atterrissage.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

3 Commentaires

3 Commentaires

  1. David

    16 octobre 2019 at 15 h 52 min

    « Ce nouvel équipement peut supporter des températures comprises entre -250 et +250 degrés Fahrenheit, soit environ -157 °C et +157 °C. »

    une petite erreur non ?

    • Arthur Vera

      16 octobre 2019 at 16 h 05 min

      En effet, merci !

      • Benoit ABC

        28 octobre 2019 at 14 h 38 min

        du coup entre -157 et +121°C environ…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests