Suivez-nous

Internet

La Nouvelle-Orléans en état d’urgence suite à une cyberattaque

Tous les services informatiques de la ville de la Nouvelle-Orléans sont déconnectés d’internet depuis vendredi. Il s’agirait d’une attaque ransomware.

Il y a

  

le

 
cyberattaque
© Markus Spiske / Unsplash

Ce fut un weekend déconnecté, dans la ville de La Nouvelle-Orléans. Sur les berges du Mississippi, la ville de l’État de Louisiane a sonné le signal d’alarme, vendredi à 11 heures du matin. Depuis quelques heures, ce 13 décembre, des activités suspectes ont été découvertes dès 5 heures du matin, alertant le maire de la ville, LaToya Cantrell.

« Des activités suspectes ont été détectées sur le réseau de la Ville » a informé les bureaux de NOLA Ready, chargés des préparations de situation d’urgence dans La Nouvelle-Orléans, ajoutant que « des activités indiquant un incident de cybersécurité ont été détectées vers 11 h du matin ».

 Une attaque de type « ransomware »

Le soir du vendredi, les informations manquaient encore chez les médias. Dans une conférence de presse, Cantrell a finalement confirmé ce qui était déjà avancé : « ma ville a été la proie d’une attaque de type ransomware (rançonlogiciel)« . Ce genre de cyberattaque se décrit comme une tentative de cryptage de données informatiques par un tiers, vous demandant une somme d’argent pour pouvoir récupérer vos données.

Le 2 octobre dernier, le FBI avait publié un rapport alertant les autorités et les administrations de l’ensemble du pays, au sujet d’un risque élevé de « cyberattaques à fort impacts ». En Louisiane, ce n’est pas la première fois que la ville de La Nouvelle-Orléans est touchée.

L’état d’urgence a été déclaré par le maire de la ville. Depuis vendredi, tous les ordinateurs sont éteints et connectés du wifi. Les serveurs de la ville sont également hors service. Nous ne savons pas quand est-ce que ce couvre-feu prendra fin.

Pour le moment, les autorités locales n’ont averti d’aucune menace ou de constat que systèmes paralysés. Aucune demande de rançon n’aurait été faite. Il restera à suivre la situation de près, notamment au moment où les administrations décideront de rallumer leur réseau informatique.

La Nouvelle-Orléans fonctionne sans internet

Pour rassurer la population, le maire de la ville et d’autres responsables ont indiqué qu’aucun outil des communications d’urgence n’est affecté, et que tous fonctionnent indépendamment d’Internet. L’un des seuls programmes actuellement arrêtés concerne le « Real-Time Crime Center ». Il s’agit du centre technologique utilisé par la police, notamment dans la surveillance. Néanmoins, l’ensemble des caméras de la ville continuent apparemment à fonctionner. Les images sont toujours accessibles.

En reste que l’ensemble de l’activité des administrations locales est pour le moment déconnecté de tout service informatique. Sans ordinateurs, les employés de la ville n’ont pas de problème à continuer leurs activités. La ville y était préparée. Vendredi, cette mise hors tension des instruments a quelque peu rassuré : dans un article publié par Tech Crunch, on apprend qu’aucun échange et aucune donnée n’a été fourni à quiconque. En attendant de rallumer son réseau informatique, La Nouvelle-Orléans et les services fédéraux collaborent désormais sur une enquête visant à déterminer l’origine de l’attaque.

Antivirus Bitdefender Plus
Par : Bitdefender
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests