Suivez-nous

Mobilités Urbaines

La RATP rachète Mappy pour développer son offre de mobilité digitale

Le service de cartographie et de calcul d’itinéraires était détenu par Solocal, l’éditeur des Pages Jaunes.

Il y a

  

le

 
Métro pass navigo ticket paris
© Wikimedia Commons / Pline

Proposer grâce à une application des trajets de porte à porte pouvant associer plusieurs modes de transport et demain la possibilité de réserver et de payer ses trajets directement avec son téléphone mobile. Telle est l’ambition de la RATP pour ses utilisateurs. Pour y parvenir, le service des transports parisiens vient d’annoncer le rachat de Mappy à l’entreprise Solocal qui possède notamment Les Pages Jaunes. Mappy évolue sur un marché très concurrentiel où il doit faire face à Google Maps et à Waze. Le montant de cette opération n’a pas été dévoilé.

De nouvelles fonctionnalités pour l’Île-de-France et le reste du pays

Dans un communiqué, la RATP précise : « Les expertises complémentaires du groupe RATP et de Mappy vont permettre d’intégrer à leurs applications de nouvelles fonctionnalités et des services pratiques afin de mieux accompagner les utilisateurs dans leurs trajets. »

Concrètement, en Île-de-France, les services digitaux du groupe RATP vont comprendre « une cartographie complète de la région, un GPS piéton et vélo ainsi que les adresses de professionnels « autour de moi ». Il sera aussi possible d’y réserver et d’y payer ses déplacements.

Le rachat de Mappy change aussi la donne pour les utilisateurs du reste de l’Hexagone. Ainsi, « à l’échelle du pays, le service Mappy sera, lui aussi, enrichi. Le comparateur multimodal intègrera de nouveaux partenaires et déploiera une offre combinée voiture, parking relais et transports en commun pour mieux répondre aux enjeux environnementaux et d’accessibilité des territoires. » Une nouvelle option permettant de réserver et de payer sera elle aussi de la partie.

Avec ce rachat, la RATP confirme son ambition de mettre en place son outil de MaaS (Mobility as a Service). En clair, il s’agit d’une fonctionnalité qui doit permettre aux utilisateurs de comparer, d’agréger et de payer plusieurs modes de transports différents pour effectuer leurs trajets. Comme le précisent nos confrères des Échos, le MaaS peut aussi conseiller des opérateurs privés, tels que des VTC ou des trottinettes. À noter que la RATP collabore déjà avec des régies de transports d’autres métropoles françaises afin de déployer des solutions MaaS à l’échelle locale. C’est par exemple le cas à Angers.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests