Suivez-nous

Internet

La Russie va infiltrer tous les objets électroniques du pays

La Russie se renferme de plus en plus dans ses frontières et ce nouveau texte de loi ne va pas arranger les choses, au contraire.

Il y a

  

le

 
russie
© Unsplash - Nikita Karimov

La Douma (la chambre basse du Parlement russe) vient d’adopter un projet de loi qui impose la présence de logiciels russes dans tous les appareils électroniques vendus dans le pays. Une note chargée d’apporter plus de précisions sur ce projet de loi mentionne notamment les smartphones, les ordinateurs, ou encore les smart TV parmi les appareils qui doivent contenir des logiciels russes. En d’autres termes, seuls les appareils qui n’exécutent pas un système d’exploitation complexe ou un logiciel personnalisé peuvent être exemptés de cette nouvelle mesure.

Selon le gouvernement russe, cette décision vise à protéger la santé financière des entreprises russes, mais surtout à réduire les abus des entreprises étrangères dans le secteur des nouvelles technologies, et des médias. Ce texte de loi favorise également les entreprises russes pour promouvoir leurs propres applications et logiciels. Des sanctions seront aussi mises en place pour les constructeurs qui ne respecteront pas cette loi, des amendes ont été prévues pour atteindre des sommes astronomiques jusqu’à 200 000 roubles (3100 euros), avec en somme une interdiction de produire en Russie en cas de récidive.

Le projet de loi n’a toujours été approuvé par le Conseil de la Fédération ou la Chambre haute du Parlement. Il s’agit de la dernière étape avant que le président Vladimir Poutine donne son accord ultime. On s’attend toutefois à ce que ce texte de loi atteigne l’étape finale puisqu’il bénéficie de l’appui des principaux partis politiques russes. En cas de promulgation, il entrera en vigueur dès le 1er juillet 2020.

Une réponse à Donald Trump ?

Malgré les apparences, la forte éventualité de la promulgation de ce projet de loi divise. En effet, la crainte principale est que les entreprises étrangères se retirent du marché russe, les russes craignent également que cette loi ne serve d’argument au gouvernement pour surveiller davantage la population. Pour tenter de rassurer son peuple, le gouvernement devrait publier dans les prochains jours une liste d’appareils concernés et qu’elles sont applications à préinstaller. De nombreux observateurs voient en cette décision un nouveau moyen d’introduire des portes dérobées.

D’après Vladimir Poutine, ce texte de loi est à prendre comme une réponse défensive à la nouvelle cyberstratégie du gouvernement Trump. En août 2018, le président américain a signé un décret permettant de rendre plus accessible la possibilité pour les États-Unis de déployer des armes informatiques contre ses ennemis dans le monde.

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Patrick

    23 novembre 2019 at 12 h 35 min

    Au moins, les choses sont faites ouvertement.
    Ailleurs dans les pays occidentaux, le projet est identique, mais fait dans le plus grand silence, « en douce ».

    Savez-vous que la dernière génération de puces Intel (La ME, je crois, permet de prendre le contrôle de votre ordinateur à distance (par les services d’Intel, ou d’autres tiers)?
    Parce qu’ils y ont installé, un système d’exploitation indépendant de celui de votre ordinateur. Indétectable par votre antivirus, vous ne pouvez même pas l’effacer.

    La seule solution étant de changer la puce pour une version antérieure, mais là il faut savoir comment monter un ordinateur, ce qui n’est pas à la portée de tout un chacun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests