La Space Force, un joujou qui s’annonce coûteux pour Donald Trump

La lubie de Donald Trump pourrait coûter très cher aux contribuables américains… Le président américain souhaite mettre sur pied un nouveau corps d’armée : la Space Force.

Space Force : 13 milliards de dollars pour l’estimation initiale

Quand on le dit à haute voix, on peine encore un peu à y croire. Difficile même de ne pas esquisser un sourire face à la quantité de références issues de la science-fiction. Mais, Mike Pence, le vice-président américain l’a annoncé il y a deux mois. Les États-Unis vont se doter d’une « Space Force », un nouveau corps de l’armée américaine qui rejoindra la Navy, les Marines ou encore l’Air Force. Leur objectif ? Faire flotter bien haut le drapeau américain dans l’espace.

La semaine dernière, une fuite dans la presse américaine a permis d’avoir une première estimation économique de ce projet. Donald Trump doit s’attendre à une facture estimée à environ 13 milliards de dollars. Pour créer la Space Force. On ne parle même pas encore des frais de fonctionnement à long terme. Ainsi, on parle de 13.000 nouveaux employés et d’un budget simplement pour les cinq premières années de 12,9 milliards.

> Lire aussi :  Vous cherchez une trace de vie ? Direction Proxima B !

Qui va payer pour la Space Force ?

C’est bien sûr la question qui occupe tous les esprits. Oubliez tout de suite, l’idée de faire payer les Mexicains, si ça n’a pas marché pour le mur, on doute que cela change quelque chose. Les petits hommes verts sont eux aussi aux abonnés absents.

A partir de 2025, des financements pourraient être récupérés de ce que les États-Unis investissent pour la Station Spatiale Internationale. En effet, c’est la deadline fixée par Donald Trump qui souhaite la privatiser. Sous réserve que le prochain président américain poursuive la même politique.

Mais d’ici là ? Beaucoup militent en fait pour une fusion ou un renommage de l’Air Force. La transformer en « Aerospace Force » comme le détaille le rapport de l’Air Force Association. Cela réglerait notamment beaucoup de débats sur le rôle des deux entités. Toutefois, les élections de mi-mandat pourraient aussi chambouler l’équilibre du Congrès et les plans de Donald Trump…

> Lire aussi :  Les employés de Google ont réfléchi à manipuler les résultats contre Trump.

Source


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.