Suivez-nous

Auto-Moto

La valeur de cette startup est supérieure à Ford sans avoir vendu un seul véhicule

Nikola, la startup spécialisée dans la fabrication de camions électriques et à hydrogène, vient de voir sa valeur boursière atteindre jusqu’à 34 milliards de dollars en début de semaine.

Il y a

  

le

 
Nikola
© Nikola

Introduite en bourse le 4 juin dernier et sans avoir vendu un seul camion, la startup Nikola a vu la valeur de son titre en bourse s’envoler avec une augmentation de plus de 104 % en début de semaine soit une valeur boursière de l’ordre de 34 milliards de dollars. Sa capitalisation, désormais équivalente à 30 milliards de dollars, est légèrement supérieure à celle de Ford, et équivaut au double de celle de Fiat-Chrysler (groupe FCA).

Comparable à la société Tesla, elle partage d’ailleurs avec celle-ci la même inspiration pour le scientifique américain d’origine serbe, Nikola Tesla, dont l’une à choisi le nom et l’autre le prénom pour la dénomination de son entreprise.

Créée il y a 5 ans à Salt Lake City (Utah), la société est désormais basée à Phoenix (Arizona) depuis 2018. Elle a été introduite en bourse via une société-écran cotée au Nasdaq depuis 2018, VectoIQ Acquisition Corp.

Le modèle de moteur proposé par cette entreprise est assez audacieux, puisqu’il allie l’énergie de l’hydrogène pour produire sa propre électricité via des piles à combustible. Cette technologie est jugée très prometteuse par les investisseurs qui croient beaucoup au succès de ce projet.

Par ailleurs, son fonctionnement serait assez similaire aux moteurs thermiques actuels, permettant plus d’autonomie qu’un moteur électrique seul, avec un plein de quelques minutes. Des critiques sont toutefois émises sur le coût potentiel pour la mise en place de stations de recharge.

Une activité en pleine expansion

Le pick-up Badger de la marque est déjà disponible en pré-réservation et le cofondateur Trevor Milton déclare en avoir enregistré plus de 14.000, ce qui pourrait engendrer un chiffre d’affaires potentiel de plus de 10 milliards de dollars. Il est doté d’un moteur électrique et d’un prolongateur d’autonomie fonctionnant à l’hydrogène, permettant au total une autonomie de 960 kilomètres.

Le poids lourd à hydrogène quant à lui ne serait commercialisé qu’en 2023. En effet, la société souhaite anticiper la construction de stations à hydrogène pour que ses véhicules soient pleinement opérationnels. Selon l’entreprise, 10 ans lui seront nécessaires pour installer 700 stations.

Avant de rendre un parc de poids lourds à hydrogène pleinement opérationnel, la startup souhaite d’abord commercialiser des camions avec un moteur électrique plus classique.

Elle travaille néanmoins sur les projets d’un buggy, d’un 4×4 et d’un jet-ski utilisant sa technologie à l’hydrogène. Le marché des véhicules à propulsion par hydrogène reste à développer et à conquérir. Aujourd’hui seulement quelques milliers d’exemplaires sont écoulés par an par les marques Toyota, Hyundai, Honda et Daimler.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests