Suivez-nous

Mobile

“L’Amérique ne représente pas le monde”, a déclaré le fondateur de Huawei

Ren Zhengfei, le fondateur de Huawei, défie les USA dans une interview avec la BBC.

Il y a

  

le

 

Par

Le Logo de Huawei

Le conflit qui oppose le constructeur Huawei avec les Etats-Unis n’est pas prêt d’être résolu. Il y a encore une semaine, le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo avertissait les pays alliés contre le déploiement d’équipements Huawei sur leurs territoires, en expliquant que ce serait plus difficile pour Washington de collaborer avec ceux-ci.

Face aux accusations dont son entreprise fait l’objet, Ren Zhengfei, le fondateur de Huawei, réagit, dans une interview accordée à la BBC.

Et le fondateur de Huawei, généralement discret, s’est cette fois-ci montré très défiant.

“Il n’y a aucun moyen pour les Etats-Unis de nous écraser”, a-t-il déclaré. “Le monde ne peut pas nous quitter parce que nous sommes plus avancés. Même s’ils (les Etats-Unis, ndlr) persuadent plus de pays de ne pas utiliser nos produits temporairement, nous pouvons toujours réduire un peu les choses.”

“L’Amérique ne représente pas le monde”

Par ailleurs, si les Etats-Unis parviennent à persuader plus de pays de ne pas utiliser les équipements Huawei, le fondateur sous-entend que l’entreprise n’aura qu’à viser d’autres marchés. “Si les lumières s’éteignent à l’ouest, l’est brillera toujours. Et si le nord s’assombrit, il reste le sud. L’Amérique ne représente pas le monde. L’Amérique ne représente qu’une partie du monde”, a-t-il répondu à la journaliste de la BBC.

Et effectivement, dans le marché des smartphones, la situation actuelle n’a pas empêché Huawei de figurer parmi les trois plus importants constructeurs. En 2018, Huawei est même parvenu à devancer Apple pendant deux trimestres successifs.

Sinon, pour rappel, la fille du fondateur de Huawei, Meng Wanzhou (qui est aussi la directrice financière de Huawei), a été arrêtée au Canada, à la demande des Etats-Unis. Libérée sous caution, elle risque toujours une extradition vers les USA.

Pour Ren Zhengfei, il s’agissait d’une arrestation politique. Et même si sa fille est déclarée coupable, cela ne changera rien sur les activités de Huawei. Il ajoute que même s’il était arrêté, cela ne changerait rien à la trajectoire de l’entreprise.

En ce qui concerne les accusations d’espionnage, le fondateur de Huawei a déclaré qu’il préférerait fermer l’entreprise plutôt que d’espionner les utilisateurs.

(Source)

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests