Suivez-nous

Cybersécurité

L’Anssi compte déjà deux fois plus de cyberattaques par ransomware que l’année dernière

Les cyberattaques battent des records, l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information est dépassée.

Il y a

  

le

 
hacker oeil
© Pexels

Aujourd’hui, plus que jamais, il est important d’être protégé lors que vous naviguez sur internet. Vous pouvez jeter un oeil à notre guide pour trouver le meilleur antivirus de 2020. Nous sommes seulement au mois de septembre que le nombre d’attaques de ransomware a déjà dépassé celui recensé en 2019. Plus concrètement, l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi) est déjà intervenue 104 fois cette année pour régler des attaques au rançongiciel. En 2019, l’Anssi n’avait compté que 54 cas, c’est donc déjà deux fois plus alors que l’année est loin d’être terminée.

Un ransomware c’est quoi ? En français, le terme c’est rançongiciel. Il est décrit une sorte de cyberattaque qui consiste à déployer un logiciel malveillant qui prend en otage des données personnelles, en demandant une rançon pour effacer toute trace de ces données. Dans le pire des cas, ces logiciels chiffrent complètement l’accès aux ordinateurs d’une entreprise et cette dernière doit payer des sommes astronomiques pour pouvoir régler la situation et reprendre ses activités. Bouygues Construction, Fleury Michon, M6, ainsi que le CHU de Rouen en ont récemment fait les frais.

Les PME, la nouvelle cible de choix.

Vous vous dites sûrement que ces grands groupes peuvent facilement se sortir de ces situations désagréables, mais de plus en plus de PME plus laxistes sur la cybersécurité sont la cible de ces malfaiteurs. Les équipes de sécurité informatiques sont moins nombreuses en fin de semaine, et surtout pendant l’été, c’est justement dans ces créneaux que l’Anssi recense le plus de cas. En juin dernier, l’agence est intervenue sur 28 cas en l’espace d’une semaine.

Devant la recrudescence de cette pratique, l’Anssi conseille fortement de consacrer un budget à la sécurité informatique. Par ailleurs, l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information vient de publier un guide de bonnes pratiques à suivre en cas d’attaque. Ce document indique explicitement qu’il ne faut pas payer la somme demandée, mais qu’il est nécessaire avant tout de porter plainte pour ouvrir une enquête.

François Deruty, sous-directeur des opérations de l’Anssi, a déclaré : « En parallèle de l’attaque par rançongiciel, nous voyons de plus en plus de vols de données suivis d’un chantage à la publication sur le web de ces informations parfois sensibles ». Ce type d’attaques peut donc toucher non pas seulement des entreprises, mais aussi des particuliers. Il est donc nécessaire d’investir dans de bons outils de protection.

Antivirus Bitdefender Plus
Par : Bitdefender
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *