HandsAway s’appuie sur Snapchat pour lutter contre les agressions sexuelles

Après avoir mis en ligne le film « Bande de Bites » qui dénonçait la banalisation des agressions, l’association HandsAway lance un filtre spécial en collaboration avec Snapchat.

Une nouvelle opération de communication a été mise en place par l’association HandsAway (littéralement « Bas les pattes ») afin de lutter contre les agressions sexuelles. Désormais, il est possible de dénoncer cet acte à travers Snapchat.

Connaître les endroits où ont eu lieu les agressions

Dans une campagne de sensibilisation expliquée via une vidéo d’environ 80 secondes, l’association HandsAway veut protéger les femmes des agressions sexuelles et des tendances sexiste. En collaboration avec TBWA Paris, la plateforme a mis en place une nouvelle action via Snapchat intitulée « Ghost Injuries ». Le principe est très simple : cela permet de signaler les attaques à l’aide de Geofilters afin d’inciter les victimes à agir face à cette situation et aussi de communiquer pour les soutenir. En effet, le filtre expose à chaque utilisateur de l’application les versants invisibles des lieux qu’ils sont en train de photographier.

Une vidéo choc

Mis en ligne sur YouTube le 23 janvier dernier pour lutter contre la banalisation des agressions sexistes et sexuelles, la vidéo “Bande de bites” a elle aussi été réalisée par l’agence TBWA et visionnée plus de 2,5 millions de fois depuis sa publication. Elle met en scène des pénis animés dans plusieurs situations de la vie quotidienne avec en fond sonore de nombreux témoignages de femmes.

Une application dédiée

HandsAway est aussi une application gratuite qui vise à lutter elle aussi contre les agressions sexistes subies par les femmes en permettant aux utilisatrices d’alerter et de témoigner en cas d’agression sexiste. L’application met également également un espace d’échange et d’informations destiné aux victimes, encouragées à communiquer autour de leurs expériences. L’association a pu recenser 8 500 agressions sexuelles et sexistes et 10 000 personnes se sont manifestées pour soutenir les victimes ou témoigner. L’application est basée sur 3 principes : le respect de l’anonymat, l’acte citoyen et la possibilité de s’exprimer librement.

HandsAway est la première application mobile qui lutte contre les harcèlements sexuels dont la plupart des victimes sont des femmes. Comme le souligne la fondatrice et présidente de cette association, Alma Guirao, « Handsaway est une vraie main tendue aux victimes d’agressions sexistes ».

Source


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies