Le dernier titre de David Guetta piraté et diffusé malgré lui sur internet

Drôle d’affaire pour celui qui surfe depuis ses 17 ans sur la vague des nouvelles technologies… David Guetta, le DJ aux 18 millions de CD se méfiera de son réseau informatique la prochaine fois !

Article rédigé par Martin Dourneau, jeune internaute passionné par l’économie numérique et  son influence sr notre vie quotidienne

Drôle d’affaire pour celui qui surfe depuis ses 17 ans sur la vague des nouvelles technologies… David Guetta, le DJ aux 18 millions de CD se méfiera de son réseau informatique la prochaine fois !

L’une de ses dernières compositions, Where Them Girls At vient d’être diffusé sur le net avant même d’avoir été achevée. La recette miracle pour réaliser ce genre d’avant-avant-première ? Connectez-vous au réseau Wi-Fi du studio d’enregistrement de l’album et le tour est joué ! « La connexion Wi-fi permet à l’ingénieur du son et à l’artiste de s’échanger librement et rapidement les morceaux sur lesquels ils travaillent » indique David Guetta à la BBC. Vient alors l’information capitale qui permet de localiser les hackers : « ils devaient être dehors, dans une voiture » dit-il. C’est pourquoi, la star vient d’engager un expert en sécurité informatique made in le Pentagone pour faire la lumière sur cet incident…

A l’avenir, pensez donc à protéger votre connexion Wi-Fi en y ajoutant un mot de passe sécurisé (même si vous n’êtes pas David Guetta…) !

Cependant, l’histoire ne s’arrête pas là. Par souci de qualité et par respect pour ses fans (la version piratée n’étant pas achevée), le DJ a dû diffuser au plus vite le morceau dans sa version définitive.

Les musiciens peuvent donc s’inquiéter car ce n’est pas la première fois que ce type de hacking est révélé, à l’image de Akon qui a été contraint de créer un nouvel album à la suite d’une histoire semblable, l’ancien étant diffusé sur internet quelques jours plus tôt.

Ayant été victime auparavant d’une autre tentative de piratage, David Guetta indique que la menace ne vient pas seulement des réseaux sans fil mais aussi des e-mails qui servent à dérober les morceaux en cours de création. Voici la façon dont ils procèdent : « Un jour, alors que je travaillais avec Usher, j’ai reçu un message de son ingénieur du son – c’est impossible pour une personne normale de connaître le nom de l’ingénieur du son d’Usher – L’e-mail disait “Hey c’est moi, j’ai besoin que tu télécharges les voix de ce morceau« .

En internaute aguerri, David n’a pas donné suite à cet e-mail. On savait déjà que les e-mails pouvaient être dangereux mais au point de voler le dernier album de David, certainement pas…

(source)


Nos dernières vidéos

8 commentaires

  1. Pingback: Le dernier titre de David Guetta hacké et diffusé malgré lui « Le journal de la CFTC des Hôpitaux de Strasbourg

  2. ohhhh la vache, vu la merde que ce mec produit, c’est étonnant qu’on ai voulu lui piquer du morceau! T’es sur que le hacker à pas voulu en fait lui rendre des morceaux et çà à été mal interprété par David qui à les cheville trop large ?
    BLague à part… Ca sent le coup médiatique pour intéresser les gens à son dernier titre avant même qu’il sorte! un genre de shitmarketing quoi!

  3. certains ont du temps pour essayer de pirater David Guetta, certains écouteront même David Guetta piraté et la version diffinitive… écoutez plutot nos chansons !
    Le monde web tourne autant de travers que l’autre, décidément !

  4. David Guetta et son studio, ne sont-ils pas ici coupable d’un infraction de négligence caractérisée définie par la loi Hadopi ?

Répondre