Suivez-nous

Smartphones

Le développeur de Blue Mail accuse Apple de violation de brevet

Le développeur de l’application Blue Mail accuse Apple d’avoir violé l’un de ses brevets en développant le service « Sign In With Apple ». Ce nouveau service permet aux internautes de cacher leurs véritables adresses e-mail lors de l’inscription à un service en ligne.

Il y a

le

Par

Hong Kong Apple
© Donna Elliot

Parmi les nouveautés annoncées par Apple cette année (éclipsées par les nouveaux iPhone), il y a Sign In With Apple, une nouvelle manière pour les internautes de se connecter aux applications et aux services en ligne et qui entre en concurrence directe avec les systèmes d’identification proposés depuis des années par Google et Facebook.

Le login qu’Apple a cependant une particularité puisque celui-ci permet à l’internaute de cacher sa véritable adresse e-mail et de faire passer les courriers électroniques envoyés (automatiquement) par les développeurs d’apps et de services en ligne par de fausses adresses. Ainsi, si l’internaute décide un jour de ne plus utiliser un service, le développeur ne pourra pas continuer à contacter celui-ci.

Il s’agit de l’un des arguments d’Apple, qui s’est toujours positionné comme un défenseur de la vie privée des internautes. Cependant, la firme de Cupertino est aujourd’hui accusée d’avoir violé le brevet d’un développeur, celui de l’application Blue Mail, qui proposait déjà une fonctionnalité similaire.

C’est ce qu’indique le Washington Post dans un article publié il y a quelques jours. D’après cet article, le développeur a déposé sa plainte, vendredi, auprès de la cour fédérale du Delaware, aux États-Unis.

Une nouvelle polémique concernant les services d’Apple

En substance, le développeur de Blue Mail accuse Apple d’utiliser sa méthode brevetée pour cacher la véritable adresse e-mail des internautes lors de l’inscription aux services en ligne.

Dans sa plainte, Blue Mail évoque également le fait que son client e-mail a été bloqué par la boutique d’applications pour les Mac. Et après une demande d’explication, Apple aurait indiqué au développeur que l’application a trop de similarités avec une autre app baptisée TypeApp.

Le problème serait que ces deux applications appartiennent au même groupe et TypeApp aurait déjà été retirée de la boutique. Mais même après avoir expliqué cela, le développeur n’aurait pas obtenu gain de cause auprès de la firme de Cupertino.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publication recommandée

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests