Suivez-nous

Séries

Le fondateur de Netflix ne voit « rien de positif » dans le télétravail

Reed Hastings n’envisage pourtant pas de retour à la normale avant la mise en place d’un vaccin.

Il y a

  

le

 
Netflix
© Presse-citron.net

C’est une culture d’entreprise assez radicale qui est clamée haut et fort. Chez Netflix, « quand un collaborateur n’est plus performant, on s’en sépare ». Cette approche sans ménagement n’est bien sûr pas du goût de tout le monde mais certains apprécient la liberté de ton qui règne à l’intérieur de la compagnie. Selon un sondage récent, les employés du service de streaming seraient même ceux qui sont les plus heureux en comparaison des autres grandes firmes américaines.

Lors d’une interview qu’il vient d’accorder au Wall Street Journal, Reed Hastings, son président et co-fondateur, est justement revenu sur les implications de la pandémie pour Netflix et ses salariés. Il voit d’un très mauvais œil la mise en place du télétravail : « Il est beaucoup plus difficile d’avoir des débats d’idées maintenant. Je ne vois aucun élément positif. Ne pas pouvoir se réunir en personne, notamment à l’international, est un pur inconvénient. J’ai été très impressionné par les sacrifices des gens. »

Les tournages reprennent un peu partout dans le monde

Pour autant, le dirigeant n’envisage pas de retour à la normale avant longtemps : « Cela se fera probablement six mois après un vaccin. Une fois que nous pouvons faire vacciner une majorité de personnes, alors il y aura probablement un retour au bureau », anticipe-t-il.

Reed Hastings a par ailleurs évoqué les conséquences de la pandémie sur les tournages. De ce point de vue, les choses semblent aller dans le bon sens : « Nous sommes opérationnels dans une grande partie de l’Europe et une bonne partie de l’Asie, et il se passe déjà certaines choses à Los Angeles. Nous espérons que d’ici septembre-octobre, nous pourrons, en testant les gens, tourner beaucoup plus. »

Même si les plans de l’entreprise sont parfois contrariés, Netflix reste une des grandes bénéficiaires de la crise. L’entreprise a en effet gagné 26 millions de nouveaux abonnés sur les deux premiers trimestres 2020. Même s’il anticipe une légère baisse de la croissance des souscriptions, le service de streaming obtient donc pour l’heure des résultats plus qu’encourageants.

Netflix
Par : Netflix, Inc.
4.3 / 5
10,5 M avis
1 commentaire

1 Commentaire

  1. Patrick Huet

    9 septembre 2020 at 20 h 31 min

    Citation : « ’ai été très impressionné par les sacrifices des gens. »
    Ben tiens, avec une amende exorbitante (en cas de sortie de son domicile) et des peines de prison en récidive, il n’est guère étonnant que les gens n’aient pas de envie de sortir de chez eux.

    Ce n’est pas du sacrifice de leur part, c’est la peur de la répression de la part l’Etat.
    Il devrait apprendre à regarder les choses d’un point de vue « non milliardaire ».

    Maintenant,le retour à la normale ne demande pas de vaccin, mais du courage de la part des dirigeants et des hommes à responsabilité pour s’opposer aux lois liberticides et, surtout… au lynchage médiatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests