Le jour où j’ai embrassé un mannequin sur la bouche

Auto Plus est en prise directe avec le web et s’investit de plus en plus dans la communication vers les blogs et les communautés internet. Après le succès naissant du blog de Jean-Louis Moncet, grand pape incontournable de la F1 sur TF1, Auto Plus organisait la semaine dernière en collaboration avec une section parisienne de

Auto Plus est en prise directe avec le web et s’investit de plus en plus dans la communication vers les blogs et les communautés internet.

Après le succès naissant du blog de Jean-Louis Moncet, grand pape incontournable de la F1 sur TF1, Auto Plus organisait la semaine dernière en collaboration avec une section parisienne de la Croix-Rouge une soirée d’initiation aux premiers secours (IPS) à laquelle étaient conviés une vingtaine de blogueurs et blogueuses parmi lesquels votre serviteur, le tout coordonné de main de maître par le Pingoo en personne (on peut compter sur lui pour la parité blogueurs/blogueuses :-)).


Help ! (Photo : Pingoo)

Ce type d’ initiative, d’habitude réservée plutôt aux journalistes, permet de sensibiliser quelques relais d’opinions différents et complémentaires sur l’impérieuse nécessité que nous aurions tous à connaître le b-a-ba des gestes et comportements simples qui peuvent sauver une vie.

Ainsi, après une démonstration détaillée des procédures à respecter en face d’une personne gravement accidentée (déterminer son état de conscience, vérifier sa respiration…) avons-nous pu passer à l’acte et nous mettre à tour de rôle dans la peau d’une victime et d’un sauveteur, et après avoir goûté aux joies du massage cardiaque et du bouche-à-bouche sur un mannequin en plastique, tester également en conditions réelles le fonctionnement d’un défibrilateur.

Je trouve toujours surprenant et regrettable que ces routines de gestes qui sauvent, et qui pourraient éviter quotidiennement de nombreux drames, ne soient pas intégrés depuis très longtemps dans les programmes scolaires, comme c’est le cas dans la plupart des pays dits civilisés.

Dommage qu’au pays des droits de l’homme on néglige parfois stupidement le premier d’entre eux : (sur)vivre…

Je sais maintenant à peu près l’attitude à adopter face à une personne accidentée. J’espère juste ne jamais avoir à mettre en pratique cette formation.

A voir aussi : le blog d’Auto Plus.


Nos dernières vidéos

24 commentaires

  1. « ne soient pas intégrés depuis très longtemps dans les programmes scolaires »

    Ce n’est pas dans les programme scolaire, mais c’est dans la journée d’appel à la defense, qui est obligatoire. Donc sa revient a peu prés au même non ?

  2. Malheureusement, la formation n’est pas toujours évidente. Titulaire d’un SST à la sortie de mon école d’ingénieur, je n’ai jamais pu le renouveler en entreprise…
    A voir, l’excellent schéma qui se trouve ici et qui résume bien ce qu’il faut savoir.

  3. Dimic > C’est vrai qu’il y a une initiation aux premiers secours lors des JAPD mais cela reste seulement une initiation et ne remplace pas le passage de l’AFPS (Attestation Formation au Premier Secours). Beaucoup d’école font l’effort de le faire passer à ses élèves. Pour les autres il y a possibilité de passer ce brevet auprès de la Croix Rouge il me semble. En 3 après midi c’est fait. 🙂 !

  4. C’est amusant, j’ai passé mon recyclage SST (secouriste du travail) vendredi et on a eu (encore une fois) le même étonnement.

    Vous imaginez que si on supprimait 5 cours de musique au collège dans l’année, cela suffirait à faire passer le brevet de secourisme à TOUS les élèves !
    Il me semble que c’est bien plus important que la flute à bec, mais c’est surement une histoire de priorité…

  5. @Philippe: tu imagines si tu devais faire ça au prof de musique.

    Faut bien qu’il défende son cours… (même si j’abonde que la flute a bec appelé pipo par chez moi, ne sert à rien.).
    A la limite qd j’étais ado, j’aurais préféré chanter ou apprendre le solfège pour jouer de la gratte.

  6. j’ai fait une formation de secouriste sur 3 jours il y a … fort longtemps et le problème c’est de s’en souvenir une dizaine d’année après… j’avoue que j’ai retenu l’essentiel des grandes lignes, mais il me manque quelques détails… comme par exemple la différence entre un massage cardiaque et l’atomisation des côtes d’un homme à terre et la perforation de ses poumons…

  7. Moi aussi je pense qu’il serait important d’ajouter le PSC1 à l’enseignement. Personnellement je renouvelle mon PSE1 (ancien AFCPSAM) tous les ans, depuis que j’ai commencé à nager avec des BNSSA.

    Mais les vraies questions sont les suivantes :
    Pourquoi tout le monde critique que ça ne soit pas obligatoire et si peu le font d’eux même ?
    Trop cher ?
    La vie des proches ou d’autres personnes vaut-t-elle si peu ?

    Combien d’entre vous sont allés d’eux même à la croix rouge ou la croix blanche pour passer le PSC1 ?

  8. « Prévention et secours civiques de niveau 1 »
    (PSC 1)

    voir
    eduscol Prévention et secours civiques de niveau 1

    Exemple : aux collèges, où je travaille, les élèves de troisième ont tous une formation de 2 jours (Prix du stage : De 50 à 60 Euro). La formation est attesté tout comme l’ASSR.
    Pour info, la formation est prise sur l’ensemble du temps scolaire, toutes matières, essentielles et vitales, confondues.
    Mais bon, tout fout le camp ! 🙂

  9. c’est cela l’ascenseur corporatiste français…les bloggeurs montent, eux, par l’escalier de service et ne peuvent renvoyer l’ascenseur puisqu’il n’embauche pas de journalistes.

  10. C’est le genre d’opérations auquel on peut presque attacher une valeur affective. J’espère juste que nous n’aurons pas lieu de mettre en pratique ce que nous avons appris de sitôt…

    En tout cas, ravie de t’avoir revu et au plaisir d’une prochaine fois !

  11. La France est le pays d’Europe où les chances de survies lors d’arrêts cardio-vasculaires sont les plus faibles. Par rapport à nos voisins nordiques qui font ce genre d’initiation au moins trois fois dans leur vie (2 fois pendant la scolarité et 1 fois pendant le service militaire). Nous commençons à peine à l’intégrer à la JAPD. On a encore du retard à rattraper.

  12. Les journées du patrimoine, euh, d’appel à la défense, c’est pas un poil tard pour commencer à apprendre les gestes qui sauvent ?

    C’est sûr qu’un gamin de l’âge de mes filles (moins de dix ans toutes les deux) ne saura pas tout faire, tout retenir mais est-on certain qu’il ne doive pas un jour sauver un de ces petits camarades ? Et les ados, ils passent combien de temps entre l’entrée en 6e et leurs « trois jours » à eux qu’ils ont ?

    C’est entre gosses qu’ils passent le plus clair de leur temps à cet âge (école, cantine, étude, club de sports, internat…) et un truc coincé dans la gorge, ça arrive vite (c’est l’âge des bonbons 🙂 ). Il n’y a pas forcément d’adulte avec eux…

    Je crois qu’en Allemagne c’est dès le collège, voir avant qu’on lieu les premiers contacts avec la sécurité « active »…

    Note: je n’ai suivi aucun cours de secourisme, à ma -très- grande honte (un de mes témoins de mariage est formateur, cela fait 18 ans que je le connais)

  13. le problème n’est pas de suivre un stage une fois, le problème est de le faire tous les ans. Sinon, cela ne sert à rien.
    Voire pire: qui sait, 5 ans après un stage, quelle est l’alternance entre massage et insufflation, lorsque l’on est seul, ou à deux ?
    ajoutez à cela qu’il faut se poser cette question dans un moment de stress intense, et vous comprendrez que l’on apprend dans ces stages à surtout:
    1- proteger (pour éviter le sur-accident)
    2- alerter (les secours, les vrais)
    On est rarement en situation d’isolement, avec en plus un accident sur les bras, nécessitant de plus un massage cardiaque, opération relativement violente, à ne pratiquer, rappelons-le, qu’en cas d’ARRET cardiaque, ce qui n’est pas si évident à diagnostiquer…

  14. eiffel > Tu as bien résumé le problème. D’une année sur l’autre beaucoup de choses peuvent changer. C’est l’année dernière qu’il y en a eu le plus. Changement de nom et changement des gestes comme le nombre de massages entre les insufflations.

  15. Pingback: Richard Ying - Blog » Initiation aux Premiers Secours avec la Croix-Rouge Française

  16. Pingback: Footr » Le jour où j’ai embrassé un mannequin sur la bouche

  17. Pingback: Footr » Le jour où j’ai embrassé un mannequin sur la bouche

  18. Bonjour, bonjour,

    Je vois que bous vous êtes bien amusé !

    C’éatait la Délégation de la Croix de Paris XVI, non?

    Pourquoi tu as pas fais un lien vers eux plutôt que sur le national ?

Répondre