Suivez-nous

Médias & Pub

Le New York Times se retire d’Apple News

Le New York Times vient d’annoncer qu’il retirait ses contenus de la plateforme d’actualités d’Apple.

Il y a

  

le

 

Par

New York Times
https://pixabay.com/fr/photos/new-york-times-%C3%A9ditorial-1789976/

Coup dur pour Apple ? Si les conséquences en termes économiques seront certainement insignifiantes pour la marque à la pomme, c’est en termes d’image et d’attractivité que cela pourrait laisser des traces, y compris pour les habitués de sa plateforme mobile de news.

Le vénérable New York Times vient en effet d’annoncer hier qu’il retirait ses articles d’Apple News, avec effet immédiat. La raison ? Le New York Times affirme ne plus trouver aucun intérêt à être présent sur le kiosque d’information d’Apple, en termes d’audience, mais surtout en ce qui concerne les revenus et le contact avec son lectorat.

Il faut en effet savoir qu’Apple News prend une commission de 30% la première année sur chaque abonnement aux titres de presse généré via son application, puis 15% les années suivantes. En retour de ce tarif, Apple garantit une très forte visibilité à ses partenaires et leur renvoie un trafic parfois énorme.

Retrouver le contact direct avec les lecteurs

Sauf que c’est également au détriment de la relation directe des médias avec leurs lecteurs, puisque ceux-ci « appartiennent » à Apple et non plus aux producteurs de contenus. Une situation que de nombreux journaux ont déjà dénoncée, et à laquelle le NYT a donc décidé de mettre fin de façon unilatérale et sans préavis connu.

De fait, de par la puissance de son nom et sa réputation, le New York Times, pourtant partenaire historique d’Apple, n’a plus besoin de passer par ce genre de plateforme pour être diffusé largement. Fort de sa base de 6 millions d’abonnés payants ayant généré 285 millions de dollars de revenu au premier trimestre 2020, et des données que cette base représente, le prestigieux média possède tous les éléments pour développer sa propre plateforme publicitaire tout en gardant le contact direct avec son lectorat sans avoir à se soumettre aux contraintes d’un partenaire distributeur sur une plateforme digitale.

Cette décision fait cependant suite au licenciement par le NYT de la majeure partie de sa division publicitaire la semaine dernière, en raison de la pandémie mais également de la volonté de se concentrer sur les abonnements.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests