Connect with us

E-commerce

Le portefeuille de cryptomonnaies d’Opera sort de sa beta

Avec son portefeuille intégré, le navigateur Opera sur Android permet de stocker des crypos, d’en transférer et même de faire des paiements en ligne.

Il y a

le

Malgré la descente des cryptomonnaies, Opera s’intéresse toujours à celles-ci, et veut faire partie des premiers navigateurs à supporter le web 3.0.

Depuis quelques mois, l’entreprise teste un portefeuille de cryptomonnaies en beta. Et maintenant, celui-ci est déployé sur la version stable d’Opera pour Android.

Opera se met au web 3.0

Avec ce portefeuille, les utilisateurs peuvent facilement stocker et transférer des cryptomonnaies sur le navigateur, et valider les transactions avec un mot de passe ou bien en utilisant le scanner d’empreintes digitales. De plus, avec ce portefeuille, payer en ligne en utilisant les cryptos devient facile et se fait en seulement en quelques étapes (comme si on payait avec PayPal), à condition d’utiliser des sites web qui acceptent déjà les cryptomonnaies.

En revanche, il semblerait qu’Opera doive encore apporter le support d’autres cryptomonnaies. Sur une FAQ, l’entreprise écrit :

« Pourquoi ne supporter que Ethereum et les jetons associés?  Ethereum est actuellement la plate-forme open blockchain la plus populaire pour la construction de Dapps, c’est donc avec cela que nous avons décidé de commencer. Ceci n’est que le début. Nous prévoyons de prendre en charge davantage de cryptomonnaies et d’autres plates-formes Dapp à l’avenir. »

En effet, en plus de proposer un portefeuille de cryptomonnaies pour permettre aux utilisateurs d’utiliser ces monnaies numériques plus facilement, Opera sur Android supporte également les Dapp. Il s’agit d’applications décentralisées. Et actuellement, Opera supporte les Daap qui utilisent la plateforme d’Ethereum.

> Lire aussi :  RGPD : Opera teste une fonctionnalité qui bloque les bandeaux cookies

Bien évidemment, pour les cryptoenthousiastes, le mieux serait que de telles fonctionnalités soient proposées par des navigateurs plus populaires et installés par défaut sur les smartphones, comme Chrome ou Safari. Mais le fait qu’Opera propose ces fonctionnalités « web 3.0 » devrait déjà familiariser des millions d’internautes aux cryptomonnaies ainsi qu’aux applications Dapp.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests