Le navigateur Opera se dote d’un portefeuille de crypto-monnaies sur Android

Le navigateur Opera essaie de se distinguer en embrassant les crypto-monnaies et la blockchain.

Le navigateur Opera est connu pour ses fonctionnalités natives un peu particulières, comme le VPN intégré ou le bloqueur de publicités. Et aujourd’hui, il surfe sur la vague des crypto-monnaies et de la Blockchain.

En effet, Opera vient d’annoncer la création d’un « Crypto Wallet » intégré directement à son navigateur sur Android.

« Opera prend désormais en charge les paiements en ligne avec des crypto-monnaies, quand cela est supporté par les marchands », annonce l’entreprise. « Les utilisateurs qui choisissent de payer leurs commandes en utilisant une crypto-monnaie sur les marchands qui ont activé Coinbase Commerce recevront une boîte de dialogue de demande de paiement leur demandant de signer. Le paiement sera alors signé et transmis directement depuis le navigateur ».

Avec ce portefeuille, Opera entend rendre ces transactions plus simples. Et contrairement aux portefeuilles standards qui nécessitent l’utilisation d’un mot de passe, celui d’Opera se base sur le système de verrouillage d’Android, ce qui signifie que « les utilisateurs n’ont pas besoin d’apprendre de nouveaux codes pour utiliser le portefeuille ».

Support d’Ethereum Web3 API

Outre la possibilité d’utiliser le navigateur comme un portefeuille de crypto, la version Android d’Opera supporte également les applications décentralisées d’Ethereum (Dapps). Avec ce support, l’entreprise espère apporter le « web 3.0 » au grand public.

Si ces nouvelles technologies intéressent de plus en plus de développeurs, Opera estime qu’il existe « de nombreux défis pour parvenir à une adoption plus large. Ces obstacles vont de la compréhension par les utilisateurs de la nouvelle terminologie, aux difficultés d’acquisition de crypto-monnaies et aux procédures d’installation compliquées ».

Mais l’entreprise espère que les gens seront plus enclins à utiliser ces nouveaux outils si les interfaces sont simplifiées et familières. Et c’est aussi ce qu’Opera essaie d’accomplir avec les nouvelles fonctionnalités annoncées aujourd’hui. « Nous espérons qu’en intégrant Web 3.0 à côté du Web actuel, la technologie deviendra plus courante », explique l’entreprise.

Actuellement, ces nouvelles fonctionnalités sont disponibles en beta privée. Pour pouvez demander un accès ici.

On notera que si Opera est le premier navigateur à intégrer un portefeuille de crypto-monnaies, il est aussi le premier navigateur à se doter d’une fonctionnalité contre le minage de cryptos.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies