Le rachat de GitHub par Microsoft se précise

De nouvelles rumeurs indiquent que Microsoft aurait accepté de racheter la plateforme GitHub. Le rachat pourrait être officialisé par les deux entreprises aujourd’hui.

Depuis vendredi, une rumeur (lancée par Business Insider) sur un possible rachat de la plateforme de GitHub par Microsoft se propage sur la toile. Et hier, de nouvelles informations ont été publiées par le site Bloomberg.

D’après le média américain, qui cite des sources proches du dossier, les deux entités seraient parvenues à un accord, et l’acquisition pourrait être officialisée dès aujourd’hui.

Alors qu’elle avait envisagé d’entrer en bourse, la plateforme GitHub aurait ainsi finalement préféré l’offre de rachat par Microsoft. D’après Bloomberg, les dirigeants de GitHub auraient été impressionnés par Satya Nadella, le patron de Microsoft.

D’autres sources indiquent que dans un premier temps, les deux entreprises auraient discuté d’un partenariat marketing, mais les négociations ont évolué pour aboutir à une proposition de rachat

La dernière fois que GitHub a été évalué, la plateforme valait 2 milliards de dollars. Mais on ne sait pas combien Microsoft est prêt à payer pour acquérir cette plateforme. Certains sites estiment que cela pourrait atteindre les 5 milliards de dollars.

GitHub est une plateforme incontournable dans le monde du codage, permettant aux développeurs d’héberger leurs projets afin de collaborer avec leurs collègues. GitHub est aussi parfois considéré comme un réseau social pour codeurs.

Depuis août 2017, GitHub est à la recherche d’un nouveau dirigeant pour replacer Chris Wanstrath, qui est également l’un des co-fondateurs de l’entreprise.

En rejoignant Microsoft, GitHub aurait plus de stabilité. Quant à Microsoft, il aurait accès aux ressources de GitHub ainsi qu’à ses relations avec les développeurs. D’autre part, GitHub est souvent utilisé par les projets open-source. Or, depuis quelques années, Microsoft est devenu très engagé dans ce type de projet (alors qu’auparavant, la firme considérait que Linux est comme un « cancer »).


2 commentaires

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.