Le Bitcoin ne sera pas (encore) coté en bourse

Le gendarme des marchés financiers américain vient de fermer la porte à l’introduction en bourse de fonds sur le Bitcoin. C’est un nouvel échec pour les gestionnaires d’ETF qui pèse lourd sur le cours des crypto-monnaies. La raison invoquée est toujours la même.

bitcoin etf

(c) Pexels

La SEC renouvèle ses craintes sur la manipulation de marché

La Securities and Exchange Commission (SEC) vient d’anéantir les nouveaux espoirs de « légalisation » du Bitcoin. Le régulateur américain a annoncé cette nuit avoir refusé pas moins de 9 projets d’ETF (Exchange Traded Funds) sur la crypto-monnaie. Ces fonds, qui suivraient la performance de la crypto-monnaie, auraient permis une cotation indirecte du Bitcoin en bourse.

Si les frères Winklevoss ont déposé en 2014 un premier projet d’ETF sur le Bitcoin, d’autres acteurs continuent de persister en espérant voir le régulateur s’ouvrir aux crypto-monnaies. Les gestionnaires ProShare, Direxion et GraniteShare qui ont vu leurs initiatives retoquées cette nuit devront encore patienter.

La prochaine échéance pour un tel produit aura lieu le 30 septembre 2018. Les gestionnaires VanEck et SolidX se sont associés pour sortir un fonds légèrement différent, qui implique une possession physique du Bitcoin (et non synthétique) avec une assurance contre la perte ou le vol. Ce projet d’ETF s’avère être l’un des plus sérieux jusqu’à présent.

> Lire aussi :  Au Canada, une ville paralysée par un virus paie une rançon en Bitcoin

La décision « ne repose pas sur une évaluation de la valeur de bitcoin »

Dans les documents publiés sur le site de la SEC, les raisons pour le refus des fonds est le même pour tous les gestionnaires : « les différents demandeurs n’ont pas apporté la preuve qu’ils pourront empêcher les manipulations et les pratiques frauduleuses ».

En revanche, le régulateur nuance son propos en affirmant que la décision « ne repose pas sur une évaluation de l’utilité ou de la valeur de bitcoin ou de la technologie Blockchain en tant qu’innovation ou investissement ».

Les crypto-monnaies chahutées après l’annonce

Si la volatilité des devises virtuelles a beaucoup baissé dans la dernière année, ce nouveau refus s’est accompagné d’une chute des principales crypto-monnaies : le Bitcoin est passé de 6’900$ à 6’250$ en quelques heures, soit une chute d’environ 6%. A titre de comparaison, lorsque quand la SEC a refusé l’ETF des frères Winklevoss en 2017, la crypto-monnaie numéro 1 avait alors plongé de 18%.

bitcoin

(c) Coinmarketcap


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.