Suivez-nous

Tech

Le secrétaire d’État Mike Pompeo veut imposer des restrictions de visa aux employés de Huawei

Les États-Unis continuent les sanctions à l’égard de Huawei au point que le secrétaire d’État souhaite restreindre les visas des employés de sociétés chinoises.

Il y a

  

le

 
Huawei P40 Pro
© Presse-citron.net

Décidément, les relations entre les États-Unis et Huawei ne semblent pas prêtes à se détendre de suite. Il y a deux semaines, le pays classait officiellement la société chinoise parmi les menaces pour la sécurité nationale.

Ajit Pai, le président de la FCC, évoquait des liens étroits entre la firme et le Parti communiste ainsi que les autorités. Il a également profité de l’occasion pour rappeler que Huawei était dans l’obligation de coopérer avec le gouvernement chinois et que les USA ne pouvaient pas prendre le risque de voir certaines vulnérabilités exploitées par ce dernier pour le compte de Pékin.

Dans ce contexte, les tensions montent encore d’un cran suite au dernier discours du secrétaire d’État Mike Pompeo. Celui-ci a pour ambition d’imposer des restrictions à des employés. Lors d’une conférence de presse, il a fait savoir à ce sujet : « Le département d’État imposera des restrictions de visa à certains employés des sociétés technologiques chinoises comme Huawei qui apportent un soutien matériel aux régimes coupables de violations et d’abus des droits humains dans le monde ».

Il a continué : « Les entreprises de télécommunications du monde entier devraient se considérer comme averties : Si elles font des affaires avec Huawei, elles font des affaires avec les auteurs de violations des droits de l’homme ». Pour l’instant, le secrétaire d’État n’en a pas dit plus sur la manière dont ces restrictions pourraient entrer en vigueur ni leur fonctionnement.

Lors de son allocution, Mike Pompeo s’est aussi félicité de la décision du Royaume-Uni de bannir Huawei de son réseau 5G. Au début de l’année, le pays semblait plutôt partant pour l’intégration de la firme dans ce projet, mais il a émis des doutes il y a quelques jours. Au début de la semaine, le gouvernement a révélé cette nouvelle décision —un positionnement qui fait suite à des pressions de l’administration Trump.

Pompeo devrait se rendre au Royaume-Uni la semaine prochaine, si bien qu’il a ajouté : « Je suis sûr que le Parti communiste chinois et les menaces qu’il représente pour les peuples libres autour du monde seront en tête de l’agenda ».

La Chine répond aux USA

De son côté, la Chine a rapidement réagi aux propos du secrétaire d’État. Hua Chunying, une porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a déclaré : « Ce que font les États-Unis n’a rien de propre. Ce sont des coups bas, tout simplement. La seule faute de Huawei est d’être chinois ».

Chunying a également ajouté, non sans cynisme : « Si Pompeo veut parler de droits de l’Homme, il devrait demander à George Floyd et aux membres de minorités ethniques aux États-Unis ce qu’ils en pensent ».

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Henry

    17 juillet 2020 at 12 h 45 min

    C’est cool mais pour les entrepreneurs, je préfères de loin avoir un site pour présenter mes activité qu’avoir plein de page RS qui vont être bloqueés du jour au lendemain et ton business qui tombe à l’eau avec.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests