Le son Harley

Suite de l’excellente chronique Dessine moi un son d’Olivier Covo, avec cette fois le son Harley-Davidson : Chronique Dessine moi un son : Special Harley Davidson by Dessine moi un son A propos d’Harley, remember…

Suite de l’excellente chronique Dessine moi un son d’Olivier Covo, avec cette fois le son Harley-Davidson :

Chronique Dessine moi un son : Special Harley Davidson by Dessine moi un son

A propos d’Harley, remember


Nos dernières vidéos

5 commentaires

  1. Sujet présenté de manière poétique il est vrai. Hélas le « potato potato » a de plus en plus de mal à perdurer dans un climat d’évolution technologique saupoudré d’une pincée d’écologie.
    Le bruit de la Harley tient en effet d’une aberration mécanique: deux cylindres montés sur un seul maneton de vilebrequin au lieu de deux (d’où l’étroitesse de l’engin), une course très longue des pistons (alors que la modernité dicte des moteurs hyper carrés avec un alésage supérieur à la course), des culbuteurs (ça ajoute au poids en mouvement et baisse encore plus le rendement) et pour finir le refroidissement à air (le refroidissement à eau étouffe les bruits mécaniques).

    Le temps où on en verra sur la route est compté, c’est sûr. L’injection a fait déjà pas mal de dégâts et le passage à un refroidissement à eau enterrera certainement à jamais le son historique. Les nostalgiques se rabattront sur le appstore Harley pour installer la sonorité « shovel » sur leur deux roues électrique (activé uniquement hors zone urbaine), et les pus malins les jailbreakront pour dépasser les 70km/h.

  2. Pingback: Tweets that mention Le son Harley-Davidson -- Topsy.com

  3. le V-Rod me tente. (encore que, 19k pour la bécane, j’ai un peu du mal. Sortant d’une 1300CB, je me verrai bien en FJR…). Ou une Rocket III. (ou une Vmax, mais le réservoir est une honte absolue en terme de capacité.).

    pour les 100 cv, je suppose que tu as appris la bonne nouvelle ? (loi européenne, tout ça… et hop…)

  4. Pierre a très bien résumé le tout, les moteurs harley, de part leur non évolution, ont gardé des traits archaïques produisant ce doux son…

    Malheureusement les pétarades passant de plus en plus, on commence à les limiter, même aux USA soit dit en passant.

    L’autre avantage des moteurs Harley, à quelques rares exceptions, c’est que c’est increvable. C’est tellement simple que ça résiste à quasi tout, et s’use moins vite du à la course longue et le faible régime maximum.

    En changeant le principe de base, on réduirait peut être la vie des Harley…

Répondre