Suivez-nous

Cinéma

Le sous-titrage de Roma fait (aussi) polémique en France

Les sous-titreurs professionnels montent au créneau contre la qualité du travail chez Netflix.

Il y a

le

La boulette linguistique de Netflix au Mexique

Roma, un film qui fait parler chez Netflix

Roma est un film paradoxal pour Netflix. C’est une oeuvre censée faire passer la plateforme dans une nouvelle dimension. Déjà titré aux Golden Globes, le film d’Alfonso  Cuarón est le symbole de la volonté du service de vidéo à la demande de s’acheter une respectabilité.

Dans le même temps, c’est un film qui fait déjà polémique après une sérieuse boulette de sous-titrage, liée aux différences linguistiques entre l’Espagne et le Mexique. L’oeuvre vient donc d’avoir le droit à sa seconde polémique. Cette fois, c’est l’association des traducteurs/adaptateurs de l’audiovisuel (ATAA) qui monte au créneau dans un communiqué en critiquant fortement le travail réalisé sur le film.

Le désastre est d’une telle ampleur que nous sommes obligés de procéder par listes.

Au programme, des problèmes liés à l’orthographe, la grammaire, la ponctuation, le manque d’organisation… Comme pour n’importe quel « subber », les contenus ne seraient pas toujours bien synchronisés.

 Le pire est réservé aux enfants, qui, dans les sous-titres, s’expriment tantôt dans un français digne du XIXe siècle (‘Qu’en est-il de ta voiture ?’), tantôt dans un argot contemporain improbable (‘Il se la pète’).

Le problème de Netflix avec les sous-titres

Si la plateforme réagit rapidement quand elle reçoit des critiques de la part des internautes, le problème, c’est que ce n’est pas vraiment la première fois que le sujet est pointé du doigt.

D’où vient le problème ? Tout simplement de l’organisation de Netflix. En avril 2017, la plateforme a recruté des internautes pour le faire grâce à une plateforme en ligne. Un test qui ne prenait que deux heures et dont le résultat n’a pas forcément toujours été d’une qualité optimale. Résultat ? Certains programmes sont sous-titrés de façon optimale quand d’autres sont moins bons. Une sorte de roulette russe qui varie beaucoup d’un programme à l’autre, mais aussi d’une langue à l’autre. Face à la grogne généralisée, Netflix devra peut-être améliorer la qualité…

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Sophie

    22 février 2019 at 8 h 08 min

    Bonjour Petite erreur (de trad?😁) Optimal et très bon, c’est un peu la même chose…
    « Certains programmes sont sous-titrés de façon optimale quand d’autres sont très bons »
    La qualité du sous-titraient est un problème fréquent aussi sur Canal Plus ou Orange. C’est bourré de fautes d’orthographe, de décrochages de niveau de langage, avec régulièrement des contre-sens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests