Suivez-nous

Internet

Les discours de haine sont omniprésents sur Internet lorsqu’il est question de terrorisme

Quand ils cherchent à se renseigner sur le sujet, les internautes tombent trop souvent sur des discours extrémistes.

Il y a

  

le

 
yahoo
© Yahoo !

Un besoin de comprendre qui se heurte à des tentatives grossières de manipulation. C’est la conclusion d’une étude menée par l’Université de York sur le thème du terrorisme. Les chercheurs se sont concentrés sur la plateforme Yahoo! Questions/Réponses où les internautes vont se renseigner sur des sujets allant des plus triviaux aux plus graves.

Les scientifiques ont analysé dans le détail 300 questions posées sur le terrorisme qui ont généré plus de 2000 réponses. Il ressort de leur analyse que les internautes recourent trop souvent à des discours haineux dans leur vision du problème.

Dans le détail, les chercheurs observent tout d’abord une quête d’informations et de clés de compréhension dans les questions. Les utilisateurs du forum souhaitent notamment comprendre la vie des extrémistes et les politiques mises en place pour lutter contre ce phénomène.

Les géants du web ont réagi

Snehasish Banerjee, professeur à la York Management School de l’Université de York, précise : « Il semble que les gens soient vraiment curieux de connaître les terroristes, ce que les terroristes pensent, leurs idées… Bien qu’ils soient décrits comme une menace pour la société et la civilisation humaine par les médias grand public, les terroristes vendent leurs actions comme un combat pour la liberté sur les réseaux sociaux et via des plateformes de messagerie privées. » Confrontés à ces messages, les internautes semblent donc désireux d’en savoir d’avantage.

Mais les réponses qui leur sont apportées sont souvent teintées de discours de haine et d’islamophobie, selon le chercheur. Elles sont péremptoires et les affirmations faites ne sont pas factuellement vérifiables.

Cette étude confirme en tout cas ce que l’on avait déjà pu observer sur d’autres grands réseaux sociaux. Les discours radicaux ont en effet tendance à y prospérer. Pointés du doigt, les géants du web ont réagi et se sont notamment engagés auprès de la Commission européenne sur un code de conduite. Ils ont donc adopté des procédures visant à analyser en moins de 24 heures les signalements de propos haineux et à les supprimer si nécessaire.

C’est bien mais probablement insuffisant. Les exemples ne manquent pas mais une étude récente accuse notamment YouTube de radicaliser les internautes en les exposant à des contenus favorisant l’extrême droite.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Phil

    2 mars 2020 at 9 h 19 min

    Etre radical contre le terrorisme me semble plutot sain.

    Vaut-il mieux être bisounours ?

  2. plop

    2 mars 2020 at 10 h 15 min

    Un discours de haine contre le terrorisme, ya que moi que ça choque?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests