Suivez-nous

Tech

Les énergies renouvelables bientôt moins chères à produire que le gaz naturel ?

Une étude menée par le Rocky Mountain Institute indique qu’il sera bientôt plus coûteux d’exploiter des centrales à gaz que de construire des parcs éoliens ou solaires.

Il y a

le

énergie renouvelable
© Unsplash / American Public Power Association

Depuis vingt ans le gaz naturel connaît un vrai succès aux États-Unis. Il représente aujourd’hui en effet 35 % du mix énergétique contre 20 % au début de la période mentionnée. Ce résultat est dû au très fort rendement des centrales à gaz et aux techniques (décriées) de fracturation hydraulique qui rendent ce mode d’énergie très intéressant à exploiter sur le plan financier.

A en croire une étude que vient de publier le Rocky Mountain Institute, cela pourrait changer. En effet, d’ici 2035 il sera plus coûteux d’exploiter 90 % des centrales à gaz présentes aux États-Unis que de construire des parcs solaires et éoliens équipés de systèmes de stockage. Les chercheurs n’y vont d’ailleurs pas par quatre chemins : les changements se produiront si rapidement que les usines à gaz actuellement en projet deviendront non-rentables avant même le remboursement du crédit.

Ces résultats sonnent comme un avertissement pour le secteur gazier

Pour parvenir à de tels résultats, les scientifiques ont analysé les coûts de constructions, d’énergie et d’opérations nécessaires pour produire 68 gigawatts sur le territoire américain. Ils ont ensuite comparé ces données avec les dépenses nécessaires à la construction de parcs éoliens, solaires et de systèmes de batteries pour fournir la même quantité d’électricité.

« Notre rapport concernant les usines à gaz est que si vous en construisez, elles ne fonctionneront pas, elles ne respecteront pas les rendements attendus. Et cela s’applique également aux pipelines », précise Mark Dyson un des auteurs de cette étude

Ces résultats sonnent comme un avertissement pour les acteurs du secteur du gaz naturel. Mais elle représente aussi un espoir pour les tenants d’une économie décarbonée plus respectueuse de l’environnement. Changer les habitudes pourrait ainsi passer par des incitations financières et si les énergies renouvelables deviennent plus intéressantes à produire que les infrastructures énergétiques qui dépendent du pétrole, du gaz ou du charbon, le choix sera vite fait.

Pour tenter d’aller encore plus vite vers cette transition énergétique, la Banque Européenne d’Investissement a d’ailleurs récemment décidé de stopper ses projets d’investissement dans les énergies fossiles d’ici l’année 2020. Le respect de l’Accord de Paris, qui prévoit de limiter le réchauffement climatique de 1,5 ° C par rapport à ce qu’il était en 1990, est à ce prix.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publication recommandée

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests