Les gagnants du Startup Weekend Montpellier

Le Startup Weekend Montpellier s’est tenu les 11-12-13 mai au sein de l’école Polytech Montpellier. Entre projets originaux, conférences et concours de Guitar Hero (apparemment, ça peut aider à stimuler la créativité), petit retour sur ce weekend riche en découvertes.

Je vous l’avais annoncé dans un précédent post, le Startup Weekend Montpellier a eu lieu les 11-12-13 mai au sein de l’école Polytech Montpellier. Entre projets originaux, conférences et concours de Guitar Hero (apparemment, ça peut aider à stimuler la créativité), petit retour sur ce weekend riche en découvertes.

startup week end

Pas moins de 115 participants s’étaient donnés rendez-vous pour l’évènement, près à faire chauffer claviers d’ordinateurs et neurones pour faire aboutir leur projet en l’espace de 54 heures, avec pourquoi pas à la clé la possibilité de créer sa startup. Le vendredi soir, nous avons donc eu droit à 48 pitchs d’une minute, pour 15 projets retenus au final, dans lesquels les participants allaient ensuite se répartir. À noter également le concours de tweets lancé contre le Startup Weekend de Lille, qui a finalement tourné à l’avantage des nordistes. Mais la joie aura été de courte durée, puisque le dimanche soir Montpellier faisait un grand pas vers le titre de champion de France de football en battant l’équipe de… Lille !

On ne va pas faire durer le suspens plus longtemps, aussi je propose de vous présenter le grand gagnant de cette édition 2012, désigné par le Jury après que chaque groupe ait présenté son projet final (business model, cible…) en 5 minutes maximum.

Il s’agit donc de Pick a Talent, application visant principalement les RH et les chasseurs de tête, et permettant de débaucher de façon assez précise les futurs employés, en utilisant les bases de données de Viadeo et LinkedIn. Je vous invite à découvrir leur site internet, , car ce projet risque fort de voir le jour dans les semaines ou mois qui suivent.

Second projet à être sélectionné par le Jury : Adnalytics. Mention spéciale pour le groupe qui s’est investi dans ce projet, puisqu’une version bêta était déjà disponible et fonctionnelle à la fin de l’évènement ! Adnalytics est un outil permettant de gérer le contenu publicitaire présent sur son site internet de façon assez simple, et destiné aux petits éditeurs de contenu.

Enfin, dernier membre du podium, il s’agit du projet Emoscale, qui est une application qui permet de décrypter et d’analyser les émotions d’une personne lorsqu’elle regarde une vidéo en portant un casque cérébral Emotiv. Cet outil est destiné aux agences de communication, afin de mesurer de façon plus précise l’impact de leurs vidéos.

Grosse nouveauté cette année, deux prix supplémentaires étaient attribués : le prix spécial TIC & Environnement, et le prix Coup de Cœur, créé au dernier moment sur demande du Jury.

Le prix TIC & Environnement est donc revenu à la Startup Equi’nergy, dont le projet est de revaloriser du fumier équin en le transformant en engrais à partir d’une technologie innovante. L’équipe de Equi’nergy a aussi démontré qu’il n’y a pas que les projets ayant trait au web ou aux réseaux sociaux qui ont un avenir, mais que l’environnement avait aussi sa place !

Et enfin, dernier projet à avoir été primé par le Jury, grâce au prix Coup de Cœur, il s’agit de Jouitter, application sociale de mesure et partage de performances sexuelles.

Étant l’initiateur du dernier projet cité, comprenez que je ne puis m’étendre davantage sur le sujet, cela s’apparenterait à de l’auto-promotion, et je risquerais d’être accusé d’un certain manque d’objectivité. Mais il me paraît bien entendu évident, en prenant un minimum de recul, que ce projet aurait dû remporter l’ensemble des récompenses proposées !

Mais je suis beau joueur, et je tenais à faire une mention particulière aux autres projets qui n’ont pas été retenus par le Jury, mais qui ont néanmoins fortement contribué à l’esprit studieux mais on ne peut plus convivial de ce Startup Weekend Montpellier. Dans l’ordre alphabétique donc :

Actalyse, application permettant d’analyser et d’améliorer le ROI de son site.

Boost My Night, surnommé pendant le weekend le social NightWork, également à destination des étudiants qui désirent savoir où sortir le soir.

Khalam, potentiel concurrent de Dragon, car il s’agit d’un outil de retranscription de fichier vocal en texte, pouvant détecter plusieurs orateurs.

Kwizzeo, qui est une plateforme permettant la création de jeux concours sur Facebook, et les rendre facile d’accès aux internautes.

Play4Deal, plateforme mélangeant habilement social gaming et couponing, deux phénomènes plutôt en vogue en ce moment.

Pimp My Pitch, réseau social original pour tester ses idées en 140 caractères, et permettant de trouver des potentiels partenaires ou investisseurs en lien avec son idée.

Stud’nTrip, plateforme pour les étudiants, créée dans le but d’obtenir facilement de l’information sur les universités partenaires de l’application à travers le monde.

Tink A Tale, un projet qui m’a bien plu, permettant de laisser une marque virtuelle personnelle sur un lieu visité, grâce à une timeline dédiée. À la manière d’un tableau blanc ou d’un livre d’or, chaque personne se connectant à l’application aura la possibilité de poster du contenu (textes, photos ou vidéos).

Et enfin, Unlish, application mobile plutôt pratique car elle permet de localiser les équipements et complexes sportifs à proximité et de réserver en ligne. Plus pratique encore, l’application cherche des partenaires de jeux pour, par exemple, constituer une équipe de foot.

Un Startup Weekend réussi, grâce à une équipe d’organisateurs qui s’est mobilisée pendant plusieurs mois pour préparer l’évènement, et des interventions réussies de Magali Boisseau Becerril (fondatrice de BedyCasa), Camille Roux (fondateur de Human Coders), Olaf Czeschner et Phil Passani (gérant de BtoB Design).

On attend désormais avec impatience l’édition 2013, en attendant, je vous propose de découvrir tous les pitchs et présentations finales en vidéo en cliquant ici.

 


Nos dernières vidéos