Suivez-nous

Tech

Les outils pour flouter son visage sur les images pendant les manifestations se multiplient

Alors que les manifestations continuent dans plusieurs villes du monde, des développeurs dévoilent des outils pour flouter son visage et conserver son anonymat.

Il y a

  

le

 
Outil Censr flouter visage
© Censr / Sam Loeschen

Depuis la mort de l’Afro-Américain George Floyd étouffé sous le genou d’un policier il y a un peu plus d’une semaine, les manifestations se multiplient aux États-Unis et dans d’autres villes du monde. Dans ce contexte, le secteur de la tech n’est pas en reste, si bien qu’une partie de ce dernier se mobile pour apporter son aide aux personnes qui ont fait le choix de descendre dans les rues.

Il y a quelques jours, c’est la messagerie Signal qui annonçait le lancement d’un nouvel outil visant à flouter le visage des personnes sur les photos. Le service avait présenté ce nouvel outil sans compromis, indiquant qu’il soutenait les manifestants et ajoutant : « 2020 est une assez bonne année pour se couvrir le visage ». D’ailleurs, l’application prévoit également de fournir des masques à sa communauté.

Des services pour conserver son anonymat

Dans cette période sociale particulière, d’autres développeurs ont fait de même à titre personnel en développant des services similaires qui permettent de flouter le visage, mais également de supprimer les métadonnées des images, afin d’empêcher le bon fonctionnement des systèmes de reconnaissance faciale.

Everest Pipkin a annoncé la sortie d’un outil qui permet de flouter ou de masquer totalement les visages présents sur une photo. Il précise que l’application web fonctionne à l’aide du navigateur et ne télécharge ni ne stocke aucune donnée. Le code est disponible en open source.

Le média spécialisé TechCrunch évoque également Censr, une application développée par Sam Loeschen. Celle-ci fonctionne sur l’iPhone XR et permet de pixeliser ou de masquer les visages en temps réel grâce à la réalité virtuelle, ce qui est assez impressionnant —car il fonctionne comme un système de filtres qu’on peut trouver sur d’autres réseaux sociaux comme Snapchat ou Instagram. Le service supprime également les métadonnées des photos et des vidéos. Actuellement, il est disponible en version bêta.

Sam Loeschen indique au sujet de la création de Censr : « J’ai vu un tas de discours sur la façon dont les forces de l’ordre rassemblent les vidéos des manifestations à partir des médias sociaux pour identifier les manifestants ».

 

Si les manifestations en hommage de George Floyd ont commencé aux États-Unis, elles ont depuis gagné l’Europe, si bien que de nombreuses villes ont participé ce week-end, à l’exemple de Paris, mais aussi de Rome, Madrid ou encore Bruxelles.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests