Suivez-nous

Sciences

Les robots s’accaparent d’un atout de l’être humain

Pour pouvoir dissiper la chaleur des robots, les ingénieurs se penchent de plus en plus sur une caractéristique de l’être humain : la transpiration.

Il y a

  

le

 
Robot transpiration
© Cornell University

Parfois, les ingénieurs se penchent sur la science du corps humain, pour bâtir des robots. L’être amélioré, artificiel et dénué de vie, pourrait finalement s’appuyer sur l’Homme comme son principal modèle. Cette semaine, c’est un prototype de main artificiel qui a retenu l’attention de la presse internationale. À première vue, l’objet n’a rien de nouveau, mais à y regarder de plus près, il s’appuie sur l’un des principaux atouts de l’être humain : la transpiration.

Réalisées en silicone, ses sortes de doigts sont perforés de petits conduits que l’on peut assimilés aux pores de notre peau. C’est l’une des premières fois que la transpiration est réutilisée dans des robots, et cela est dû à un problème bien spécifique : si l’on arrive à maîtriser la température d’un automate en métal, la dispersion de la chaleur est bien plus complexe quand il s’agit de composants mous tels que le caoutchouc.

Un robot qui transpire

« Mon travail se concentre sur le développement de nouveaux matériaux chimiques compatibles avec l’impression 3D, en particulier les techniques basées sur la lumière comme la stéréolithographie », se décrit le docteur Thomas Wallin, sur son profil LinkedIn. Face à divers journalistes, l’homme a présenté une main artificielle, utilisant la transpiration pour limiter la montée en température de l’appareil.

Ce robot a été pensé et conçu par des ingénieurs de l’université de Cornell, dans l’état de New York. Pour son équipe, l’idée d’introduire un système s’assimilant à la transpiration humaine permettra de répondre à une problématique en lui apportant de nombreux avantages. À savoir que le robot sera ainsi totalement indépendant dans le maintien de sa température. « Nous pensons que ce dispositif est un élément de base d’un robot polyvalent, adaptatif et durable », a déclaré Robert Shepherd, un professeur agrégé de la Sibley School of Mechanical and Aerospace Engineering à Cornell.

À la différence de l’être humain, la transpiration conçue sur la main articulée limitera sa transpiration, car celle-ci pourrait entraîner plusieurs inconvénients. Le premier est qu’il faudra un stock d’eau suffisant pour le fonctionnement du dispositif sur la durée. Le second est qu’à trop transpirer, les capacités du robot pourraient être réduites, notamment dans son adhérence aux objets qu’il saisira.

Comment ça marche ?

Ce dispositif de transpiration robotique ne servira pas sur les objets métalliques, comme nous vous l’avons dit. Mais aujourd’hui, de plus en plus de robots sont conçus avec des composants mous, grâce aux avancées technologiques dans l’impression 3D. Ces automates se retrouvent principalement dans la médecine, mais leur présence est de plus en plus démocratisée, et le souci du maintien de la température prend de l’ampleur.

Pour en réaliser leur technologie, l’équipe à Cornell s’est appuyée sur des réservoirs où le liquide est maintenu sous pression. Pour s’échapper et sortir sur la surface du robot en fonction de la température, les ingénieurs ont travaillé sur des pores artificiels sous la forme de conduits en plastique thermoréactif. Quand la température augmente, ces passages se dilatent, et le liquide sous pression peut sortir.

Un système ingénieux, et reprenant le fonctionnement même que celui de l’être humain. « La capacité de transpirer est l’une des caractéristiques les plus remarquables de l’homme », s’exclamait le docteur Thomas Wallin lors de la présentation du robot.

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Mélodie

    3 février 2020 at 10 h 12 min

    Oh la c’est quoi ce verbe saccaparerde?
    « Les robots s’accaparent d’un atout de l’être humain » –> « Les robots accaparent un atout de l’être humain »

    Et encore, ça voudrait dire que les robots ne laissent aux humains aucune capacité à transpirer.

    Accaparent
    Se saisissent de
    S’approprient

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests