Suivez-nous

Tech

Les USA affirment avoir des preuves que Huawei est bien coupable d’espionnage

Les États-Unis affirment que Huawei a placé des portes dérobées dans des équipements réseau ayant été vendus par la firme chinoise au pays en 2009.

Il y a

  

le

 
huawei
© Presse-citron.net

Cela fait des années que les USA assurent publiquement que Huawei pratique des faits d’espionnage pour le compte du gouvernement chinois. Pour les États-Unis, le constructeur utilise ses réseaux et ses smartphones comme une porte d’entrée directe vers les informations sensibles du pays. Aucune preuve n’a pu confirmer ces informations jusqu’ici.

Toutefois, les USA semblent désormais affirmer détenir des preuves de la culpabilité de Huawei. Le gouvernement assure que la firme a doté certains de ses réseaux de portes dérobées avant de les vendre au pays en 2009. Les autorités visent spécifiquement les équipements 4G commercialisés par la firme il y a un peu plus de 10 ans.

Robert O’Brien, conseiller à la sécurité nationale, semble d’accord avec les accusations portées à l’égard de la firme, rapporte un rapport du Wall Street Journal dédié au sujet. Selon lui, les autorités américaines ont « la preuve que Huawei a la capacité d’accéder secrètement à des informations sensibles et personnelles dans les systèmes qu’il maintient et vend dans le monde entier ».

De son côté, le chef de la sécurité de Huawei, Andy Purdy, affirme que ces déclarations sont fausses. Il déclare à The Verge : « Nous démentons vigoureusement l’allégation selon laquelle nous conservons une telle capacité. Nous démentons également avoir jamais accédé de façon inappropriée aux informations ou aux données des clients ».

À cela, il a ajouté : « Les États-Unis sont déterminés à agir de la sorte, et je pense que c’est la situation géopolitique entre la Chine et les États-Unis qui est à l’origine de cette situation. Les États-Unis ne sont pas disposés à examiner les faits et les preuves, et ils vont faire tout ce qu’ils peuvent pour bloquer notre capacité à fournir des produits aux réseaux de communication du monde entier ».

Entre Huawei et les USA, des litiges qui durent depuis des années

Les tensions entre les USA et Huawei ont commencé dans les années 2000, lorsque Cisco a porté plainte contre la firme chinoise pour copie. Quatre ans plus tard, le gouvernement refuse que le constructeur rachète une entreprise américaine dédiée aux équipements réseau à cause des risques d’espionnage. Si les accusations se calment quelques années, les frictions entre les deux entités ressurgissent en 2018 quand les USA demandent à ses alliés de se méfier du groupe à cause des risques d’espionnage.

Un an plus tard, les USA évoquent une menace pour la sécurité nationale et place Huawei sur liste noire afin de bannir le constructeur du marché américains et de l’empêcher de faire du commerce avec ses entreprises.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. olivier

    12 février 2020 at 19 h 28 min

    et la suisse a enfin put prouver que la CIA avait racheté la société Crypto afin d’espionner certains pays comme l’iran au travers d’appareils de décryptage manipulés! celui qui crie le plus fort est souvent celui qui a le plus a se reprocher!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests