L’histoire du spammeur qui fait des milliers de dollars sur Pinterest avec du vent

« Steve », un jeune spammeur de 24 ans, prétend gagner entre 1000 et 2000 dollars par jour en « trompant » Pinterest. Apparemment ce serait un jeu d’enfant, puisque selon lui « Pinterest est de loin le réseau social le plus facile à spammer ».

Internet est ainsi fait que lorsque un nouveau site ou service sort et rencontre un fort succès et génère un buzz important, les plus malins cherchent systématiquement un moyen de le détourner à des fins plus ou moins « légales », la plupart du temps financières. Pour cela ils cherchent la faille, et généralement, la trouvent. Car dans un site ou une application – qui plus est « sociale » – dont la peinture est encore fraîche, il y a toujours une faille, qui fait généralement pendant quelque temps le bonheur des hackers, spammeurs et black hat SEO.

pinterest logo

C’est ce qui arrive à Pinterest, qui est au bout de toutes les souris en ce moment. Plusieurs blogs américains rapportent le cas de « Steve », un jeune spammeur de 24 ans, qui prétend gagner entre 1000 et 2000 dollars par jour en « trompant » Pinterest. Apparemment ce serait un jeu d’enfant, puisque selon lui « Pinterest est de loin le réseau social le plus facile à spammer ».

Robots, affiliation et Amazon : une véritable machine à cash

Comment s’y prend-il ? Pour organiser son petit business, il utilise un robot ou spambot (probablement un logiciel pour quelques dizaines ou centaines d’euros comme par exemple celui-ci) qui crée en masse des comptes fictifs sur Pinterest mais également sur Facebook, Twitter et autres. Après que Pinterest ait été contraint de supprimer le script qui remplaçait les liens affiliés de ses membres par ses propres liens en raison de la polémique soulevée, Steve le spammeur a vu une opportunité intéressante. A partir du 20 février dernier, date du début de son trafic, il a donc testé d’abord manuellement en postant des pins pendant 4 heures d’affilée, pointant tous vers son compte affilié Amazon : les visiteurs qui cliquaient sur ses pins étaient redirigés vers un achat sur Amazon. A chaque achat, Steve touche une commission. Voyant que ses premières quatre heures de « travail » lui ont rapporté rapidement 20 dollars, Steve a donc lancé l’artillerie lourde en créant des milliers de faux comptes sur Pinterest afin de propulser ses pins en une. Bingo : la première semaine a généré 2000 dollars de revenus, puis les sommes sont rapidement montées à 1000 dollars/jour, puis près de 2000, et le spammeur vise aujourd’hui les 2500 dollars/jour.

Bien sûr Steve n’est pas un nouveau venu dans ce type de pratique, et avoue avoir déjà opéré de façon identique sur Facebook, et probablement sur d’autres réseaux sociaux, qui semblent être des mines d’or pour certains surdoués du black hat. Il sait également que sa méthode ne durera pas et que Pinterest mettra rapidement en place (si ce n’est déjà fait) une méthode pour contrer et annihiler ce genre de pratique, ce qui réduira son trafic en cendres.

Peu importe, le jeune homme aura probablement d’ici là trouvé une parade, ou jeté son dévolu sur un autre site. Rien d’illégal dans ces pratiques aux termes de la loi, même si d’un point de vue « moral » on peut trouver cela un peu limite. C’est le web underground : des milliers d’opportunistes un peu plus malins et doués que les autres font des petites fortunes personnelles en exploitant les failles de certains sites, sans voler ni spolier qui que ce soit, mais en trompant beaucoup de monde.

C’est le cas de Steve, sans emploi, qui assume être un spammeur. What else ?

 


Nos dernières vidéos

33 commentaires

  1. Cela fonctionne également avec Google depuis des années 🙂 . Il suffit de passer en dessous des système de détection et de miser sur plein de petits sites et non pas un gros bien visible.
    Le spamming à un grand avenir devant lui, la preuve avec le clickjacking toujours à la mode sur facebook

  2. « UPDATE: The day after this was published, Steve told the Daily Dot that he really wasn’t a spammer. We’re not sure where he lied—in telling us he was a spammer or telling us he’d lied about being a spammer.  »

    Qu’en est-il réellement ?

  3. Pingback: Comment faire des milliers de dollars sur Pinterest avec du vent | Mon cyber-fourre-tout | Scoop.it

  4. Pingback: Comment faire des milliers de dollars sur Pinterest avec du vent | Community management 3.0 | Scoop.it

  5. Pingback: Comment faire des milliers de dollars sur Pinterest avec du vent | Social Media & Community Management | Scoop.it

  6. La question est : pourquoi il en parle ?
    Il a un soit-disant super plan qui marche et il le dit à tout le monde au risque que tout s’arrête… Arf, l’égo de l’Homme lui causera toujours plus d’inconvénients que d’avantages…

    • Eric

      @bozo : l’article que vous mentionnez ne dit absolument pas que c’est un hoax, et dit même qu’à ce stade il est impossible de savoir ou même de vérifier l’authenticité de l’histoire. « Unfortunately, there’s no way we can verify the answer either way. » Mais celle-ci semble authentifiée par un forum black hat et généralement j’ai plutôt tendance à leur faire confiance. Je pense que « Steve » se rétracte car il a peur pour ses miches et son business, tout simplement, mais je ne crois pas que ce soit un hoax. Attendons de voir…

  7. Je pense qu’il a mis cette pratique au grand jour car il y a des modifications qui se sont faites ou qui vont rapidement se faire et qu’il pourra plus utiliser cette technique.

    En tout cas, chapeau bas monsieur, il a trouvé une bonne faille, légal et qui ne transmet pas de virus ou autres cochonneries. Gentleman Blackhat

  8. Ne s’agirait-il pas plutôt de flood ou de spamdexing plutôt que de spam tout court. Le spam consiste à envoyer du contenu non sollicité à des gens. Là ce n’est pas le cas du tout. A vrai dire je ne sais même pas si c’est du spamdexing puisque les gens arrivent sur ses comptes Pinterest volontairement (a priori il ne se référence pas comme un porc sinon il aurai un taux de transfo très faible). De même est-ce du flood, dans le sens où les comptes créés ne nuisent pas forcément à Pinterest, bien au contraire (trafic).

  9. La légalité du truc ne me semble pas autant aller de soi que ce que vous dites. Déjà, il viole très clairement les CGU du site.

  10. Pingback: L’histoire du spammeur qui fait fortune sur Pinterest

  11. Eric

    @Glop75 : disons que le mot spam est devenu une « convention » couramment employée pour ce genre de pratique, après on appelle ça comme on veut 🙂

  12. Comme le dit Sébastien, ça ne respecte pas les CGU du site.
    Je ne comprends pas les com. qui disent qu’il ne fait rien de mal.
    Ce type est un pollueur
    C’est comme les SMS de spam de voyance ou autre.
    En soi ce n’est pas méchant, mais ça pollue et ça profite du système.
    Non, il ne faut pas être tolérant avec ces pratiques.

    • Eric

      @Lizette : on ne dit pas qu’il ne fait rien de mal, on dit que ce n’est pas illégal. Bien sûr que c’est un pollueur et que c’est très énervant du point de vue de l’internaute, et donc condamnable.

  13. Eric

    @Sébastien : violer les CGU d’un site ne signifie pas qu’on est dans l’illégalité au regard de la loi. Créer des comptes fake pour faire de l’affiliation n’a rien d’illégal, et je pense que les juges ont autre chose à faire que s’immiscer dans les affaires entre une boîte privée et un utilisateur malin qui exploite une fonctionnalité (et même pas une faille) sans spolier ni voler personne.

  14. Vrai ou pas vrai, cette technique a toujours existé !

    Oui, des petits futés font des milliers voire des dizaines de milliers d’euros en connaissant les rouages du marketing en ligne et de l’informatique.

    Black Hat + Marketing = $$$

    Cette équation a un bel avenir !

  15. @Eric Donc on peut violer les CGU d’un site sans rien risquer ? Surtout les clauses d’un contrat commercial (le contrat d’affiliation Amazon). Le contrat peut être cassé dans la minute par Amazon et vu qu’il fait de la « publicité » sur son arnaque, en parlant d’Amazon, il peut même être poursuivi pour d’autres trucs par Amazon. Et je rêve d’un monde où ENFIN le législateur fera respecter les lois même sur le Net.

  16. Beaucoup de mon fait la même chose avec son référencement à grande échelle avec Google, Amazon vend, le client commande est se trouve livré, celui qui crée les liens touches une commissions, l’affiliation sait un l’idée non ?
    Il ni a aucune vente forcé en plus et commandé chez Amazon reste un gage de tranquillité.

  17. Pingback: L’histoire du spammeur qui fait des milliers de dollars sur Pinterest avec du vent | Applications du Net | Scoop.it

  18. Steve a compris que les règles sont faites pour être contournées, et sur le net c’est encore plus simple. En voilà un bel exemple. Après, saluer son culot ou le blâmer, voilà un bon débat…

  19. Pingback: Comment faire des milliers de dollars sur Pinterest avec du vent | Stratégies Marketing 2.0 | Scoop.it

  20. Pingback: Comment faire des milliers de dollars sur Pinterest avec du vent | Paperback writer | Scoop.it

  21. Pingback: Comment faire des milliers de dollars sur Pinterest avec du vent | Pinterest plateforme social média | Scoop.it

  22. De l’affiliation couplé à des méthodes black hat. Rien de bien nouveau mais ce spammeur a fait fort tout de même pour réussir à gagner tant d’argent en si peu de temps.

  23. De toutes manières… qui est-ce qui gagne beaucoup d’argent en faisant quelque chose de digne et en phase avec nos bonnes moeurs ? (personne ni aucune boîte ne me vient à l’esprit)

  24. Enorme, en effet, il y a pas mal de logiciels, qui permettent cela, mais il faut posséder son propre Blog, ou alors toujours possible de générer des liens d’affiliations, de chez amazon, ou autre genre ClickBank sur certains réseaux, (a vérifier). Grâce à WordPress tous deviens possible et beaucoup en profite !

Répondre