L’IA de Facebook qui ouvre vos yeux sur les photos

On ne sait pas si on doit être impressionnés ou un peu effrayés que quelqu’un ait eu cette idée. Des chercheurs de Facebook ont mis au point une intelligence artificielle qui a une fonction très spécifique. Elle peut « corriger » les yeux fermés d’hommes ou de femmes sur des photos.

Une capacité à reproduire la forme des yeux

Corriger  ? Concrètement, ouvrir les yeux. Les photographies sont une part essentielle de Facebook mais certaines ne sont pas publiables ou ne plaisent pas vraiment. Il suffit qu’une personne ait les yeux fermés pour gâcher l’ambiance générale. Dans un rapport publié ce 17 juin, Facebook a donc présenté son nouvel algorithme qui va sauver des milliers de photos de la suppression.

Il est capable d’analyser les yeux qui correspondent à un visage, leur forme, leur couleur… avec assez d’exemple il peut reproduire les yeux de façon exacte du point de vue de la forme.

Du travail qui reste encore à faire

A priori, le résultat serait déjà plutôt convaincant puisque des personne testées n’ont pas été capables de différencier les images réelles, des modifiées. Son intelligence artificielle utilise ce que l’on nomme un « réseau antagoniste génératif » (generative adversarial network) pour modifier les images. Cela permet en utilisant le machine learning de l’entraîner en lui faisant croire que les créations sont réelles. Un partie modifie l’image, l’autre détermine si elle est réelle ou non. Les modifications se poursuivent jusqu’à satisfaction.

Bon attention toutefois, de vraies difficultés persistent dans certains aspects bien particulier. Par exemple si une personne porte des lunettes, a les cheveux devant les yeux (on imagine qu’un cache-œil de pirate ne fonctionnera pas non plus). Si la photo est de profil, ce sera aussi un échec. La fonctionnalité pourrait bientôt être proposée sur Instagram ou Facebook. Reste à voir si les gens accepteront de voir les photos modifiées ainsi par une IA.

 


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.