L’identité sonore, l’autre design automobile

Une superbe digression en forme d’analyse sur la signature sonore des publicités automobiles, signée Olivier Covo, directeur associé de l’agence de publicité BrandySound, spécialisée dans l’identité et le design sonore. Pour BMW, « un son qui vient de l’intérieur du véhicule (…) un son qui par son acoustique nous rappelle son appartenance à la culture germanique »,

Une superbe digression en forme d’analyse sur la signature sonore des publicités automobiles, signée Olivier Covo, directeur associé de l’agence de publicité BrandySound, spécialisée dans l’identité et le design sonore.

Pour BMW, « un son qui vient de l’intérieur du véhicule (…) un son qui par son acoustique nous rappelle son appartenance à la culture germanique », alors que le logo sonore Audi évoque selon Olivier Covo « la précision, l’avance par la technologie ».

Écoutez ce décryptage de la communication sonore des grandes marques automobiles, c’est passionnant.

Extrait de la chronique Dessine moi un son d’Olivier Covo, sur SoundCloud.

(merci Nath pour l’info)


Nos dernières vidéos

13 commentaires

  1. Chronique très interessante ! J’ai toujours l’impression de ne pas du tout être sensible à ce genre de « manipulation », et pourtant à chaque extrait sonore j’assimilais très bien la marque à son « logo sonore »…

  2. Pingback: Tweets that mention Identité sonore : les trompettes de la renommée automobile -- Topsy.com

  3. En même temps il est pas allé chercher très loin sa définition du son Audi, c’est leur slogan (Vorsprung durch technik)

  4. Pingback: Identité sonore : les trompettes de la renommée automobile « Mobiles in the City !

  5. La signature auditive des véhicules, au-delà de celle utilisée dans la publicité, est très étudiée par les constructeurs germaniques.

    Ils possèdent des bureaux d’études pour la sonorité des moteurs, des fermetures de portière ! Mais aussi pour la signature olfactive des plastiques, du cuir…

  6. Bonjour, Je remercie presse citron de s’intéresser à cette chronique sur le son qui paraît tous les 15 jours. Effectivement, je ne traite ici que les sons « primaires » de ces marques mais la cohérence identitaire se joue aussi sur les sons du véhicule. Il existe des approches polysensorielles très poussées sur le sujet. @ netsuo : Si la signature en allemand est ce que l’évocation propose, c’est aussi que la cohérence est de mise ! Vous pouvez retrouver mes contributions sur Le Lobe soit sur la page fan Facebook soit directement sur le blog : http://www.le-lobe.com que je viens de lancer. A bientôt, Olivier Covo.

  7. @Xavier Collet : Concernant Renault et PSA (deux marques qui sont des clientes) je dirais qu’ils n’ont pas encore été jusqu’au bout de cette démarche. Ceci est du à la dichotomie entre objectifs tactiques et Design. Difficile de relier dans ce cas le « Brand design » et le marketing. Mais cela va venir car les cycles de production sont de plus en plus courts. Et on peut implémenter plus vite. Le cas Audi est effectivement très intéressant. C’est un sujet qui est prévu dans l’une de mes chroniques audio.

  8. Je trouve l’analyse un peu caricaturale et pour tout dire facile. Je comprends que l’on cherche à simplifier pour permettre la compréhension mais c’est dommage que cela pousse à dire des choses fausses. Travaillant dans l’automobile, je peux vous dire qu’au moins une analyses faite ici est très très loin de la réalité testée et de la perception évaluée dans le cadre de labo conso. Après, chacun peut y aller de sa petite opinion quand même…

  9. Pingback: Le son Harley-Davidson

  10. Pingback: Les futures voitures électriques pourraient télécharger des sons de moteur !

  11. Pingback: Les futures voitures électriques pourraient télécharger des sons de moteur !

Répondre