L’intégration entre Cortana et Alexa est toujours en cours de développement

Annoncée l’année dernière, l’intégration qui permet d’invoquer Alexa depuis Cortana (et vice-versa) est maintenant en beta limitée.

Face à Google, Amazon et Microsoft s’allient dans le domaine des assistants numériques. L’année dernière, les deux géants américains ont annoncé l’intégration entre Cortana et Alexa (ou la possibilité d’invoquer Cortana lorsqu’on utilise Alexa et vice-versa).

« Je parle à Cortana tous les jours […] pour obtenir des informations sur ma journée, pour avoir des rappels, et pour poser des questions. Mais je n’utilise pas qu’un seul assistant virtuel. Je parle aussi souvent à Alexa pour écouter des livres audio ou pour ajouter des éléments à ma liste de courses », justifiait Andrew Shuman, Corporate Vice President, Cortana Engineering.

Donc, en substance, avec cette intégration, Alexa bénéficie des fonctionnalités de productivité de Cortana tandis que l’assistante de Microsoft peut profiter des 40 000 skills d’Amazon Alexa. Alexa, selon les dernières données, est également compatible avec 12 000 appareils connectés.

Retardé

Mais alors qu’elle devait être lancée en 2017, cette intégration n’est toujours pas arrivée. Durant sa conférence Build à Seattle, Microsoft a néanmoins fait comprendre que cette intégration entre Cortana et Alexa est toujours en cours de développement.

Une démonstration a même eu lieu sur scène. Durant celle-ci, Megan Saunders, general manager responsable de Cortana, a invoqué Cortana sur Alexa et Tom Taylor, Senior VP responsable d’Alexa, a fait l’inverse.

Mais aucun de ces deux responsables n’a indiqué quand cette fonctionnalité serait disponible. Actuellement, celle-ci serait encore en beta « très limitée ».

Pour rappel, Cortana est déjà disponible en France tandis qu’Amazon Alexa devrait bientôt l’être. En effet, le géant du e-commerce s’apprête à lancer ses haut-parleurs Amazon Echo dans l’Hexagone. Et des testeurs français sont même déjà en train de donner des cours accélérés à l’assistante numérique.

(Source)


Commenter