Suivez-nous

Tech

L’intelligence artificielle pourrait totalement changer le métier de manager

La technologie va modifier le quotidien des dirigeants et beaucoup de leurs tâches actuelles seront automatisées.

Il y a

  

le

 
© Unsplash

Le chiffre parle de lui même et devrait marquer les esprits. D’ici 2024, 69 % des tâches de routine actuellement réalisées par les managers sera automatisées selon une rapport rendu par la société de conseil Gartner.

Concrètement, la plupart des tâches manuelles administratives, ou encore les validations des flux de travail seront confiées à l’intelligence artificielle et à des assistants personnels virtuels. Ce qui fait dire à Helen Poitevin, vice-présidente de la recherche chez Gartner : « Actuellement, les managers doivent souvent passer du temps à remplir des formulaires, à mettre à jour les informations et à approuver les workflows. Le rôle de gestionnaire verra une refonte complète au cours des quatre prochaines années. »

Les managers devront s’adapter à cette nouvelle donne

Le métier de manager devrait effectivement beaucoup changer car ces derniers devront désormais se consacrer à d’autres activités telles que l’apprentissage et le développement de compétences des employés, la gestion organisationnelle ou encore les questions éthiques liées à l’utilisation de l’intelligence artificielle. Ces nouvelles fonctions nécessiteront un temps d’adaptation et sûrement de la formation.

Le rapport insiste également sur une des conséquences positives de l’automatisation. Elle pourrait en effet permettre l’inclusion dans les entreprises de nombreux travailleurs handicapés. Selon Gartner, ces derniers représentent un bassin inexploité de talents hautement qualifiés. Les résultats semblent incontestables puisque les entreprises qui leur font le plus confiance notent une augmentation de 29% de leur rentabilité et une hausse de 72% de la productivité des employés.

Ces résultats confirment en tout cas la tendance observée dans une étude menée par la Brookings Institution l’an dernier. Selon les chercheurs, l’IA est cinq fois plus susceptible de modifier les métiers exercés par un diplômé d’université que les autres types d’emplois.

« Notre analyse montre que l’intelligence artificielle constituera un facteur important dans la future vie professionnelle de gestionnaires, superviseurs et analystes relativement bien payés », précisaient-ils alors. Cette tendance à moyen terme semble donc se confirmer et ces résultats appellent les décideurs à anticiper les changements à venir.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. max242

    1 février 2020 at 14 h 51 min

    Ca n’empêchera pas que s’il y a un grain de sable qui vient enrayer la machine, l’ia ne résoudra pas tout. Tout système automatisé qu’il soit ne pourra pas prendre certains facteurs en compte, tel que le hasard… Que se passe-il par exemple si un système doit réaliser un planning du personnel en fonction de la production et des livraisons à assurer ; mais qu’une machine tombe en panne ou qu’il n’y a plus de matière première pendant des semaines suite à un problème ?
    Et puis franchement si les relations sont confiées à une machine, ça laisse un bel avenir à l’homme et la façon dont on dirige cette planète. Autant tuer le boulot tout de suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests