Suivez-nous

Business

L’iPad a bientôt 10 ans, et non, il n’a pas tué le PC

Quand l’iPad a été dévoilé début janvier 2010, de nombreux experts voyaient en lui un tueur de PC. 10 ans après, on peut dire qu’ils se sont un peu trompés.

Il y a

  

le

 

Par

L’iPad a-t-il tué le PC ? (rires au fond de la salle).

L’iPad a-t-il tué le PC ? (rires au fond de la salle).

Posted by Presse-citron on Tuesday, December 10, 2019

Prédire l’avenir est un art par fois très délicat, y compris dans le domaine des technologies numériques. Nous en avons encore une illustration magistrale avec l’iPad. Suite à sa présentation début janvier 2010 (oui déjà 10 ans bientôt !) nombreux furent les experts et autres observateurs éclairés à prédire la mort imminente du bon vieux PC. Car l’iPad, cette machine à tout faire, allait offrir sans délai au laptop et au desktop un aller simple pour le cimetière de la Tech.

Il est vrai que la tentation de voir dans la tablette d’Apple une super machine qui allait tout balayer sur son passage (sauf l’iPhone, bien sûr, faut pas déconner) et rendre la vie des digital nomades bien plus facile était grande. Dans la réalité, cela ne s’est pas passé exactement comme prévu. Certes les ventes d’iPad continuent à bien se porter, mais elles ont légèrement fléchi en 2018, avec 43 millions d’unités écoulées dans le monde, dans un marché en baisse avec 173 millions de tablettes vendues, toutes marques confondues.

Pendant ce temps, si le marché du PC fléchit de façon continue depuis 7 ans, il semble se stabiliser autour des 260 millions d’unités vendues pour 2018, ce qui représente quand même une fois et demie les ventes de tablettes. Pour quelque-chose qui devait mourir en quelques années après l’arrivée de l’iPad, le cadavre se porte encore pas trop mal.

Le PC se porte assez bien, merci

Alors certes, de nombreux utilisateurs ont définitivement basculé côté la tablette, et n’utilisent plus de PC, a fortiori depuis l’arrivée de l’iPad Pro. Mais s’ils n’utilisent plus de PC au quotidien il est fort à parier qu’ils en possèdent encore un en back-up quelque-part, que ce soit un Mac ou même une bonne vieille station de travail fixe sous Windows ou Linux. Car le PC a considérablement évolué au cours de cette dernière décennie : plus puissant, plus léger, hybride, mobile, il réduit le fossé avec une tablette, tout en offrant davantage de possibilités en raison d’un système d’exploitation plus ouvert.

Mais, au-delà du cas particulier de l’iPad, ce constat interpelle sur notre propension à souvent voir dans un nouveau dispositif un tueur de ceux que l’on utilisait jusque-là. Autrement dit, notre tendance à voir de la disruption là où il n’y a souvent qu’une évolution. Les exemples ne manquent pas dans ce domaine. Pour ne citer que les plus courants, on se souviendra que les oracles prévoient depuis quelques années la mort prochaine du smartphone, qui serait rendu obsolète et sans objet avec l’avènement des interfaces vocales, des enceintes connectées et de l’internet ambiant. Permettez-moi de vous dire – comme je l’ai déjà évoqué souvent ici – que je n’y crois pas une seconde, et que la mort annoncée du smartphone est à mon humble avis l’un des plus gros bullshits de ces dernières années. Certes, il est de nombreux usages de ce dernier qui seront remplacés par d’autres appareils ou fonctionnalités, mais le smartphone focalise à lui seul tellement de fonctionnalités qu’il lui en restera assez pour survivre encore quelques décennies. Et surtout, le smartphone est un objet ultra-personnel avec lequel nous avons un rapport intime. Et ça c’est difficilement remplaçable.

Ne voyons pas de la disruption là ou il n’y a qu’une évolution

Dans le même registre, on a souvent évoqué le fait que le smartphone allait enterrer l’appareil-photo. C’est en partie vrai, car les derniers smartphones n’ont pas grand chose à envier à certains compacts. Mais il n’en demeure pas moins qu’un bon hybride – sans même parler de reflex – permet de faire des clichés impossibles à réaliser avec un smartphone, notamment grâce aux réglages de vitesse et d’ouverture. Essayez de faire un « filé » en photo automobile avec un smartphone, même avec le plus sophistiqué du marché… Et ne parlons pas de la vidéo. Si un iPhone 11 Pro propose une résolution de niveau « professionnel », notamment en 4K à 60 ips, quid de l’effet bokeh disponible sur un simple compact hybride à moins de 800 euros ? Pour le moment, à part un effet simulé avec plus ou moins de bonheur par algorithme, pas grand chose du côté des smartphones. Or cet effet est certainement celui qui donne la patine artistique ou professionnelle la plus convaincante à une vidéo…

Dernier exemple en date, on entend souvent les adeptes de Tesla (« adeptes » étant un terme assez faible) annoncer « la mort prochaine de constructeurs historiques ». C’est aller un peu vite en besogne et mal connaitre l’histoire et l’économie de l’automobile que d’affirmer cela. Certes, aucune firme, même la plus grosse, n’est immortelle, mais il parait assez évident que ceux qui prédisent ce destin funeste aux grands constructeurs méconnaissent leur capacité à s’adapter, et surtout, pour certains, leur puissance financière. Si ces derniers n’ont pas en eux l’ADN de l’innovation d’un Tesla, ils apprennent vite, savent s’adapter, et surtout, ils en ont les moyens. Non seulement il y a peu de chances qu’ils disparaissent, mais ils vont probablement rebondir, et on peut parier sans trop se mouiller que Tesla, qui est actuellement relativement seul sur son marché, ne sera plus d’ici quelques années qu’un constructeur de voitures électriques parmi beaucoup d’autres, avec une part de marché certes respectable mais certainement plus aussi majoritaire qu’aujourd’hui.

Il faut toujours se méfier de notre tendance naturelle à anticiper certaines disparitions.

>> Et sinon retrouvez-moi sur Citronium, ma newsletter personnelle de veille hebdomadaire sur l’innovation <<

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests